Accès rapide :

L’Institut diplomatique et consulaire (IDC)

L'IDC est constitué de deux cycles : une session de formation initiale et un cycle de formation à mi-carrière

Cadre général

L’Institut diplomatique et consulaire (IDC) du Ministère des Affaires étrangères a été lancé le 6 avril 2010, avec l’ouverture d’une première session de formation initiale obligatoire, à l’attention des nouveaux agents de catégorie A du Département.

La création de l’IDC est une réponse au double constat dressé par le « Livre blanc sur la politique étrangère et européenne de la France » (juillet 2008). L’absence de formation initiale au sein du MAE y était soulignée, de même que l’insuffisante formation des diplomates confirmés, accédant aux emplois d’encadrement supérieur.

La mise en place de l’IDC a été précédée par une longue réflexion conduite au sein de la Direction générale de l’administration. Le projet, annoncé par le Ministre le 25 mars 2009, a fait l’objet d’une étude approfondie dans le cadre d’une mission de préfiguration (rapport de MmeSophie Lovy-Laszlo, juin 2009) à laquelle un grand nombre d’agents ainsi que les organisations syndicales ont été associés.

L’IDC est constitué de deux cycles : une session de formation initiale et un cycle de formation à mi-carrière.

Le cycle de formation initiale

Cette formation a été mise en place en 2010. La quatrième session, en 2013, a rassemblé 68 auditrices et auditeurs. La 5é édition aura lieu pendant 14 semaines, d’avril à juillet 2014.

Les principaux objectifs assignés à la session annuelle de formation initiale sont la cohésion de groupe et l’esprit de promotion, la sensibilisation des nouveaux agents à la culture professionnelle du ministère des Affaires étrangères et l’acquisition de premiers savoir-faire professionnels.

S’adressant à des agents issus pour la plupart de concours à fort contenu académique, la session de formation initiale est essentiellement axée sur la pratique, les compétences et le brassage des expériences. Elle appelle une pédagogie participative et s’appuie largement sur une formation par les pairs.

Au terme de leur parcours initial, les auditeurs doivent avoir acquis des repères solides sur leur environnement administratif, ainsi que sur les métiers et les valeurs du ministère (travail en équipe, bonnes pratiques, déontologie notamment).

D’une durée de trois mois et demi, cette session propose des modules aux contenus variés : organisation et fonctionnement du ministère des Affaires étrangères (outils de travail, rédaction diplomatique, sécurité, déontologie), présentation des métiers du Quai d’Orsay (négociation, gestion budgétaire et comptable, communication, gestion de crise), sensibilisation aux enjeux individuels, collectifs et professionnels de la « carrière », modules thématiques (dimension européenne, dimension juridique, questions multilatérales, enjeux globaux, module franco-allemand, module franco-britannique, questions consulaires en liaison avec l’IFAAC), pratiques de la diplomatie française, ou prise de parole en public. Le programme de la session permet également aux auditeurs une participation active, via des exercices de mises en situation et des ateliers pratiques en sous-groupes.

La session de formation initiale est marquée par l’impératif d’ouverture. Elle comporte une forte composante franco-allemande (deux déplacements en 2014 sont organisés conjointement avec l’Académie diplomatique allemande : à Berlin au printemps et à Bruxelles à l’été) ainsi qu’une large dimension franco-britannique, grâce à un programme conjoint bâti avec le Foreign and Commonwealth Office (FCO) qui sera organisé cette année à Paris du 16 au 20 juin.

Un important module consacré à la diplomatie économique et commerciale est également au programme.

La formation linguistique fait pleinement partie de cette session avec un accent mis sur le perfectionnement en anglais. Ceci ne se fait pas aux dépens du plurilinguisme puisque la formation linguistique des nouveaux agents dépasse largement le strict cadre de la session de l’IDC. Les nouveaux agents s’engagent en effet, pour la durée de leur première affectation en administration centrale, à suivre des cours dans une ou deux langues correspondant aux besoins et intérêts du Département.

Le cursus est obligatoire. La session ne donne lieu à aucune notation ou brevet de validation, mais la participation des agents aux différents ateliers pratiques et travaux de groupe est évaluée et prise en compte, notamment dans le cadre de leur titularisation pour ceux d’entre eux qui sont concernés par cette procédure.

La formation se déroule sur les différents sites du ministère, en région parisienne (pôle diplomatique de La Courneuve, site de la Convention, site du Quai d’Orsay notamment) et à Nantes.

La formation continue : le cycle à mi-carrière

En octobre 2011 a été lancé un premier cycle de formation à mi-carrière. Ce cycle s’adresse à des agents ayant en moyenne 15 ans d’ancienneté et accédant pour la première fois, à la faveur d’un retour en administration centrale, à des fonctions de Directeur adjoint, de Sous-directeur ou de Chef de Mission. Il contribue à la constitution d’un vivier d’agents exerçant des fonctions d’encadrement supérieur au sein du MAE. La liste des auditeurs est arrêtée chaque année par la DRH qui informe les agents retenus.

Ce cycle de formation vise en priorité à renforcer les compétences managériales et les capacités de leadership des diplomates ainsi qu’à approfondir leurs connaissances sur des enjeux prioritaires de notre action internationale (diplomatie économique, diplomatie d’influence, sécurité et défense, questions européennes, changement climatique notamment).

Il combine à la fois des modules de formation collectifs et un suivi personnalisé des agents. A cet égard, a été développée la possibilité de bénéficier d’un coaching individuel visant à favoriser la pleine expression du potentiel des auditeurs. La dimension personnalisée de ce parcours passe également par la formation linguistique, avec l’établissement d’un bilan de compétences linguistiques et la mise en place d’une offre individuelle de formation.

Cette formation est ainsi un rendez-vous important pour le diplomate lui-même qui, outre un premier bilan personnel, pourra également y trouver une aide et un appui en vue de son parcours de carrière ultérieur et de sa prochaine affectation à fortes responsabilités.

Elle reste compatible avec les obligations professionnelles des auditeurs et se déroule sur un cycle de trois ans correspondant au temps moyen d’affectation en administration centrale. Elle est organisée sous la forme de modules pratiques (1 à 2 journées - 3 au plus), à raison de 6 à 7 modules par an.

Ce cycle de perfectionnement à mi-carrière compte aujourd’hui 3 promotions poursuivant en parallèle leur formation et rassemble 59 agents.

Date de mise à jour : janvier 2014


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014