Accès rapide :

Colloque international : "Travailleurs et soldats. Les hommes des colonies dans la Grande Guerre" (21 mai 2014)

La Grande Guerre fut à l’évidence une guerre mondiale. Faut-il encore bien mesurer les enjeux et les implications de cette échelle à une époque impériale, celle d’Empires centrés sur un pouvoir multiculturel en Europe mais également d’Empires coloniaux ultramarins. Ainsi, en 14-18 on se bat aussi, et parfois très durement, en Afrique et en Asie. Les populations autochtones sont alors directement prises à partie par les pouvoirs coloniaux, mobilisées pour se battre sur leur territoire ou servir la guerre des puissances. Elles sont aussi mobilisées pour renforcer les armées qui s’affrontent en Europe, qu’il s’agisse de troupes combattantes, d’unités de soutien logistique ou encore de main d’oeuvre ouvrière. Des millions d’hommes ont ainsi été utilisés, requis, déplacés, souvent de force, pour alimenter l’effort de guerre.

Cette rencontre a voulu à la fois rappeler et analyser ces multiples expériences de guerre. Ce terme d’expérience permet de se placer à l’échelle des soldats et des travailleurs coloniaux eux-mêmes et pas seulement du discours que l’on tient sur eux : pourquoi et comment ont-ils été recrutés ? Comment se déroulèrent les mobilisations et les combats coloniaux ? Comment les hommes ont-ils été requis et acheminés sur les terrains d’affrontement européens ? Quelles furent leurs capacités d’action et les résistances face à ces entreprises ? Comment ont-ils compris, vécu, analysé leurs expériences ? Quels furent les contacts, les connexions entre les différentes troupes, entre les troupes et les populations ? Comment mesurer la spécificité des expériences de chacun ? C’est dans une perspective ample et comparatiste que les intervenants ont apporté des réponses à ces questions pour les Empires français, anglais, allemands et portugais de l’époque. Pour un éclairage sur une histoire mondiale, impériale et coloniale de la Grande Guerre.

- Centenaire de la Première guerre mondiale - Ouverture du colloque "Les hommes des colonies dans la Grande Guerre" - Allocution d’Annick Girardin (Paris, 21 mai 2014)

"Nous devons comprendre pourquoi cette première guerre globalisée est le moment que les historiens ont choisi pour faire démarrer le XXème siècle. Car malgré l’horreur du conflit, l’hypocrisie des réquisitions, le sacrifice de millions d’hommes, cette première guerre mondiale, multi-ethnique, multi-nationale, porte en elle notre propre modernité mondialisée, interconnectée, interdépendante."

Programme

9 h 30 – 10 h : ouverture par Annick Girardin, Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international

10 h : introduction par Nicolas Offenstadt, Université de Paris I

Première partie : Guerre et mobilisation dans les colonies

Séance présidée par Hervé Drévillon, Université de Paris I

10 h 30 – 11 h : Entre colonie et métropole, la « Force publique » au Congo belge dans la Grande Guerre, Michael Pesek, Humboldt-Universität, Berlin, Department of Asian and African Studies, Allemagne

11 h – 11 h 30 h : Les guerres africaines du Portugal, Miguel Bandeira Jèronimo, Université de Lisbonne, Portugal

11h 30 – 12 h : Les soldats coloniaux allemands au Cameroun pendant la Grande Guerre, Susanne Kuss, Université de Berne, Suisse

12 h – 12 h 30 : discussion

12 h 30 – 14h 00 : pause déjeuner

Deuxième partie : Travail et travailleurs coloniaux dans la guerre

14 h 00 : La Chine et les travailleurs chinois dans la Grande Guerre en France, Li Ma, Maître de conférences à l’ULCO (Unité de recherche HLLI), historienne et Sinologue, Université du Littoral-Côte d’Opale, France,

14 h 30 : Le travail forcé et l’effort de guerre en Afrique pendant la première guerre mondiale" (1914-1918), Babacar Fall, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal,

15 h 00 : discussion

15 h 30 : pause

Troisième partie : Faire la guerre

Présidence de séance : Jean-François Klein

16 h 00 : Les sujets coloniaux dans l’armée française, 1914-1918, Richard Fogarty, University at Albany, Etats-Unis,

16 h 30 : Les Sepoy indiens en Europe, 1914-1918, Santanu Das, King’s College, Londres, Angleterre,

17 h 00 : La Grande Île dans la Grande Guerre. L’expérience combattante des Malgaches (1914-1918), Arnaud Léonard, professeur agrégé d’histoire-géographie, Lycée français de Tananarive, Madagascar !

17 h 30 : Réflexions historiques sur le rôle des Algériens dans la Grande Guerre, 1908-1920, Michelle Mann, Crown Fellow and Writing Instructor History Department, Brandeis University, Etats-Unis,

18 h 00 – 18 h 30 : discussion et conclusion

Conclusion par Jean-François Klein, Maître de conférences d’Histoire contemporaine des colonisations en Asie, Université de Nantes, chercheur au CRHIA (Nantes) et associé au Centre Roland Mousnier (Paris-Sorbonne)

18 h 45 : Clôture par Kader Arif, Secrétaire d’Etat aux Anciens combattants et à la Mémoire, auprès du ministre de la Défense (sous réserve)

Colloque organisé par le Ministère des affaires étrangères et du développement international, la mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, Institut des études sur la guerre et la paix.

Entrée sur inscription RSVP à colloque [at] centenaire.org
Pièce d’identité obligatoire


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014