Décès de Denis Pietton - Déclaration de Laurent Fabius (8 décembre 2015)

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Denis Pietton, lundi 7 décembre, quelques mois seulement après avoir pris ses fonctions à la présidence de l’Institut français.

Le Quai d’Orsay perd l’un de ses grands diplomates, dont j’ai pu apprécier le talent lorsqu’il est devenu mon directeur de cabinet en mai 2012. Grand connaisseur du Proche et du Moyen-Orient, sa carrière l’a mené aux États-Unis, à Jérusalem, en Afrique du Sud, au Liban et au Brésil.

Homme de convictions et d’engagement, Denis Pietton était aussi un collègue aimé de tous pour son humanité et sa gentillesse. Je m’associe à la douleur de ses proches, de ses collaborateurs de l’Institut français et de ses innombrables amis, en France comme à l’étranger.

PLAN DU SITE