Simone Veil, grande conscience, grande féministe et grande européenne (30 juin 2017)

Nathalie Loiseau, ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes, exprime son émotion à l’annonce de la disparition de Simone Veil ce jour.

Survivante de la barbarie nazie, elle avait toujours affirmé que « seule l’Europe garantira[it] la paix dans le monde ».

A l’occasion des premières élections européennes au suffrage universel direct en 1979, Simone Veil devint la première femme à présider le Parlement européen. Elle marqua son mandat par ses profondes convictions et l’énergie qu’elle déploya à développer l’action du Parlement européen et à le faire connaitre aux citoyens européens.

Députée européenne et figure active de la vie politique de l’Union européenne jusqu’en 1993, Simone Veil, personnalité aimée et respectée des Français, a grandement contribué par son talent et son aura à l’attachement des citoyens français à la construction européenne.

Elle est aujourd’hui un modèle non seulement pour tous les défenseurs des droits des femmes mais pour tous ceux qui veulent faire grandir l’Union européenne.

Nathalie Loiseau présente ses condoléances aux enfants de Simone Veil, aux côtés desquels elle avait participé hier à Tallinn en Estonie, à l’hommage rendu par le Premier ministre aux déportés du convoi 73, parmi lesquels se trouvaient le père et le frère de Simone Veil. Le souvenir des tragédies qui ont meurtri notre continent doit nous accompagner dans notre volonté de bâtir une Europe encore plus forte et plus unie.

PLAN DU SITE