Communiqué du ministère des Affaires étrangères et du Développement international - Situation de Boris Boillon (22 novembre 2016)

Boris Boillon, qui était en disponibilité depuis 4 ans, a engagé, début 2016, des démarches auprès du ministère des Affaires étrangères et du Développement international en vue de sa réintégration. Cette demande étant de droit, en vertu des règles applicables aux agents de la fonction publique, il lui a été réservé une suite favorable, à l’été 2016.

Lors de sa réintégration, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international n’avait aucune connaissance des suites qu’entendait donner la justice à l’enquête préliminaire qui avait été ouverte à son encontre, en 2013.

Dès lors, l’intéressé a été affecté sur une mission de renfort à New York, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies, pour une durée de 4 mois.

Compte tenu des derniers développements de la procédure judiciaire, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international a décidé d’interrompre immédiatement sa mission à New York et de procéder à son rappel en vue d’une mesure de suspension.

PLAN DU SITE