Accès rapide :

Accident du vol AH5017 d’Air Algérie (01 août 2014)

Premier bilan des mesures prises à la suite de la catastrophe aérienne du vol AH5017 (01 août 2014)

Communiqué conjoint du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international et du Secrétariat d’état chargé des transports, de la mer et de la pêche.

1/ Conformément à l’engagement du président de la République, la mission de coordination et d’assistance aux familles des victimes de la catastrophe, confiée à l’ambassadeur Vandoorne et à l’ingénieur général Aubas, a été mise en place dès le lundi 28 juillet 2014. Elle a immédiatement entrepris de contacter les familles des victimes ainsi que les différentes autorités et services de l’État qui ont à connaître des suites de la catastrophe de même que les associations spécialisées (FENVAC, INAVEM), ainsi que le transporteur aérien, Air Algérie.

À ce jour, plusieurs dizaines de messages ont été traitées au centre de crise du Ministère des affaires étrangères (familles.cdc [at] diplomatie.gouv.fr), où la mission de coordination a établi son PC.

2/ Le 29 juillet, les enregistreurs de vol de l’aéronef (« boîtes noires ») ont été confiés par l’autorité compétente du Mali, responsable de l’enquête technique, au bureau d’enquête et d’analyse pour la sécurité aérienne (BEA). Le travail de déchiffrement et d’interprétation des données ainsi recueillies a commencé avec l’assistance notamment d’un expert des Etats- Unis (l’Etat du constructeur), d’un expert espagnol (le pays d’immatriculation de l’avion) et d’un expert algérien.

3/ Mercredi 30 juillet, le tribunal de grande instance de Paris, sur requête du procureur de la République, a émis 54 jugements déclaratifs de décès concernant les 54 victimes françaises, transmis hier au Service central de l’état civil du ministère des Affaires étrangères chargé de transcrire les actes de décès correspondants. Ces derniers seront adressés au début de la semaine prochaine aux familles.

4/ Le 01 août, les premiers éléments organiques et biologiques recueillis sur le site de la catastrophe par les spécialistes de le Gendarmerie nationale et de la Police scientifique, aux fins d’identification, sont parvenus à Paris. C’est la première étape de la procédure nécessaire à l’identification des restes mortels des victimes françaises et étrangères, conformément à l’accord intervenu entre les autorités maliennes, algériennes et françaises et avec l’assentiment des autres pays concernés. Parallèlement, les services français et leurs homologues et correspondants étrangers ont procédé au recueil des données ante mortem nécessaires au processus d’identification. Cette opération longue et délicate se poursuit avec la collaboration des familles des victimes.

Point de presse de L. Fabius, F. Cuvillier et du Général P. de Villiers (28 juillet 2014)

Conférence de presse conjointe de L. Fabius, F. Cuvillier et J.-Y. Le Drian (25 juillet 2014)




Déclaration du porte-parole (25 juillet 2014)

Depuis que nous avons appris avec une immense émotion la tragédie qui a frappé nos compatriotes voyageant à bord du vol AH 5017 d’Air Algérie, tous les services de l’Etat sont mobilisés pour localiser l’appareil, faire toute la lumière sur les faits et porter assistance aux proches des disparus.

Laurent Fabius a immédiatement donné instruction à tous les services du ministère des affaires étrangères et du développement international, et notamment au centre de crise et à nos ambassades en Algérie, au Burkina Faso et au Mali, d’y contribuer par tous les moyens.

A Paris, le centre de crise est mobilisé 24 heures sur 24 pour porter assistance aux familles des passagers et recueillir des informations sur le drame :

- une cellule de réponse téléphonique, joignable au 01 43 17 56 46, a immédiatement été ouverte. Elle a reçu près de 5000 appels ;

- toutes les familles de nos compatriotes voyageant à bord de l’appareil, ont été contactées ;

- depuis le 24 juillet, plus de 20 agents se relaient sans interruption au centre de crise. Ils sont appuyés par des personnels des ministères de la défense et de l’intérieur, ainsi que par des experts de la direction générale de l’aviation civile. 20 volontaires du ministère des affaires étrangères et du développement international participent à la cellule de réponse téléphonique ;

- deux médecins, un psychologue et trois agents du ministère de la santé apportent toute leur assistance aux familles des disparus ;

- nous sommes en relation avec plus de dix préfectures, pour aider au plus près les proches des victimes.

Nos ambassadeurs à Alger, Bamako et Ouagadougou sont mobilisés et en relation permanente avec les autorités locales. Les ambassades de France à Ouagadougou et Bamako ont ouvert des cellules de réponse téléphonique.

Laurent Fabius fera le point sur ce drame aujourd’hui à 15h au Quai d’Orsay, avec Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, et Frédéric Cuvillier, secrétaire d’Etat aux transports.

Visite de Manuel Valls au Centre de crise du Quai d’Orsay (25 juillet 2014)

  • Image Diaporama - Point de presse de L. Fabius, F. Cuvillier et (...)

    Point de presse de L. Fabius, F. Cuvillier et du Général P. de Villiers (28 juillet 2014) Photos : MAEDI/B. Chapiron

  • Image Diaporama - Point de presse de L. Fabius, F. Cuvillier et (...)

    Point de presse de L. Fabius, F. Cuvillier et du Général P. de Villiers (28 juillet 2014) Photos : MAEDI/B. Chapiron

  • Image Diaporama - Manuel Valls et Laurent Fabius au centre de (...)

    Manuel Valls et Laurent Fabius au centre de crise (Photos : MAEDI/B. Chapiron)

  • Image Diaporama - Manuel Valls et Laurent Fabius au centre de (...)

    Manuel Valls et Laurent Fabius au centre de crise (Photos : MAEDI/B. Chapiron)

  • Image Diaporama - Manuel Valls et Laurent Fabius au centre de (...)

    Manuel Valls et Laurent Fabius au centre de crise (Photos : MAEDI/B. Chapiron)

Nous sommes totalement mobilisés, tant à Paris au centre de crise qu’à Alger et Ouagadougou, où nos ambassades sont en contact permanent avec les autorités locales et la compagnie aérienne.

Nous procédons actuellement à des vérifications.

Une cellule de réponse téléphonique, au sein du centre de crise, est joignable au + 33 1 43 17 56 46.


Vol AH5017 d’Air Algérie - Conférence de presse… par francediplotv

Point de presse de Laurent Fabius (24 juillet 2014)

A l’heure où je vous parle, voici les informations précises dont nous disposons :

- Le vol d’Air Algérie AH5017 a quitté Ouagadougou (Burkina Faso) pour Alger peu avant une heure ce matin.

- Contact a été perdu avec cet avion, de type Mac Donnell-Douglas 83, à 1h47, peu après que l’équipage ait indiqué devoir sortir de sa route pour des raisons météorologiques.L’appareil survolait alors vraisemblablement l’espace aérien malien

- Malgré des recherches intensives, aucune trace de l’appareil n’a encore été retrouvée. L’avion s’est probablement écrasé. Les recherches se concentrent à ce stade sur une vaste zone du territoire Malien, autour de la région de Gao.

- D’après les dernières informations qui nous ont été communiquées par le gouvernement burkinabé, 51 Français se trouvaient à bord. Mon collègue algérien, avec qui je viens de parler, évoque une cinquantaine de Français, soit près de la moitié despassagers qui se trouvaient à bord, ainsi que 14 autres nationalités, dont l’équipage espagnol.

- Comme toujours lorsqu’il s’agit d’un accident à l’étranger, la cellule de crise du Quai d’Orsay a été immédiatement activée. Elle assure la coordination de tous les ministères. Nous avons d’ores et déjà traité plus de 1000 appels. Les familles dont des membres se trouvent sur la liste des passagers qui nous a été remise par les autorités burkinabées sont en train d’être prévenues.

- Nos ambassades à Ouagadougou, à Alger et à Bamako ont ouvert des cellules de réponse téléphonique.

- Le ministère de la défense déploie ses moyens dans la région pour repérer des traces de l’appareil. Les Algériens et les forces Nations Unies font de même. Deux Mirage 2000 basés à Niamey effectuent depuis ce matin des vols de reconnaissance. Nos moyens militaires dans la région, y compris médicaux, sont mobilisés.

- L’accueil des familles des passagers dont la destination finale était la France (Paris- CDG et Orly, Marseille, Lyon, Toulouse) a été mis en place. Il est assuré par des équipes du ministère de l’intérieur et d’ADP. Les préfectures des lieux de destination finale de nos compatriotes ont été mises en alerte.

- Le Président de la République, le Premier Ministre et le Secrétaire d’Etat aux transports sont mobilisés.

- La Secrétaire d’Etat, Fleur Pellerin, en charge des Français de l’étranger, se rend immédiatement dans la région afin d’être en contact avec les familles et le gouvernement burkinabé.

- Le Président de la République réunira à 17h les membres du Gouvernement concernés.

- Si cette catastrophe est confirmée, il s’agit d’une tragédie majeure qui frappe toute la nation et beaucoup d’autres. Nous nous tenons aux côtés des familles touchées par ce drame comme de toutes celles, si nombreuses, qui ont été récemment endeuillées.

Illust: Point de presse (...), 193 ko, 800x534
Point de presse de Laurent Fabius (24.07.14) Photo : MAEDI/B. Chapiron

Pour en savoir plus :

- Crash du vol AH5017 : 48 heures au Quai d’Orsay, le Centre de crise en action


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016