Le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS)

Le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) a été créé en juillet 1973 par Michel Jobert, Ministre des affaires étrangères. Son objet et son mode de fonctionnement n’ont pas changé depuis.

Relevant directement de l’autorité du Ministre depuis ses débuts, assure en toute indépendance les missions suivantes :

  • Il produit des analyses transdisciplinaires et prospectives des évolutions de moyen et long termes de l’environnement international, sous l’angle régional et thématique ;
  • Il présente au Ministre, à sa demande ou spontanément, des recommandations politiques ou des options stratégiques portant sur différents pans de la politique extérieure ainsi que sur l’adaptation du dispositif diplomatique français aux enjeux européens et internationaux ;
  • Il favorise le débat d’idées et fait émerger des concepts ou idées nouvelles, en encourageant et valorisant la recherche en relations internationales (think tanks, universités, etc.) ;
  • Il participe aux efforts pour rehausser l’influence française dans les cercles de réflexion et de débat européens et internationaux.

Le CAPS entretient un lien permanent avec les autres services du Ministère. Mais sa production se caractérise par l’indépendance de ses analyses, reconnue et respectée. Ses propositions n’engagent pas le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères en tant que tel ni, a fortiori, le gouvernement français.
Le CAPS est composé d’agents du ministère des Affaires étrangères ainsi que d’experts extérieurs issus d’autres ministères, du secteur privé ou du monde de la recherche. Il dispose de crédits d’études et de fonctionnement notamment utilisés pour confier des travaux à des consultants individuels ou à des centres de recherche, ainsi que pour organiser des colloques et des rencontres informelles.
En outre, depuis 1989, le CAPS s’est vu confier le Programme d’invitation des personnalités d’avenir (PIPA). Ce programme invite chaque année de jeunes personnalités étrangères, qui peuvent appartenir à la sphère politique ou à la société civile, et ont des perspectives de carrière prometteuses. Plus de 1880 invités ont été accueillis en France dans le cadre de ce programme.
Le CAPS diffuse au Ministre, aux responsables du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ou à d’autres décideurs publics des informations et des idées que ne collectent pas systématiquement les circuits traditionnels. A cette fin, le Centre est en contact permanent :

  • en France, avec les autres administrations, les centres de recherche officiels ou indépendants, les personnalités des milieux universitaires ou du monde des affaires ;
  • à l’étranger, le Centre a des consultations régulières avec les cellules de planification des autres ministères des Affaires étrangères.

Une sélection des analyses du CAPS a été publiée de 1979 à 2002 dans un bulletin semestriel, remplacé depuis décembre 2005 par une nouvelle publication, "Les Carnets du CAPS".

Depuis sa création, le Centre a été dirigé par Thierry de Montbrial (1973-78), Jean-Louis Gergorin (1979-84), Philippe Coste (1984-89), Jean-Marie Guéhenno (1989-1993), Bruno Racine (1993-95), Gilles Andréani (1995-99 et 2002-2004), Michel Foucher (1999-2002), Pierre Lévy (2005-2009), Marie Mendras (2009-2010), Joseph Maïla (2010-2012), et depuis mars 2013, par Justin Vaïsse.

PLAN DU SITE