Accès rapide :

Conseils Affaires générales et Affaires étrangères (Bruxelles, 26 juillet 2010)

Le ministre et le secrétaire d’Etat ont participé, lundi 26 juillet, à la réunion des Conseils Affaires générales et Affaires étrangères.

Au Conseil Affaires générales, les sujets suivants ont été abordés :

- comme il est d’usage à l’occasion de la première réunion du semestre, la Présidence belge a présenté les grandes priorités de son action. Comme l’a dit Bernard Kouchner dès le 1er juillet, elle peut compter sur le plein appui de la France dans la réalisation de son programme de travail ;

- le Conseil Affaires générales a assuré le suivi des décisions arrêtées par le Conseil européen lors de sa session du 17 juin dernier : mise en œuvre de la nouvelle stratégie pour l’emploi et la croissance, "Europe 2020", présentation dans ce contexte des initiatives attendues de la Commission, renforcement de la gouvernance économique, ainsi que la poursuite des efforts en faveur d’une meilleure régulation financière constituent des priorités fortes pour les mois à venir ;

- le Conseil a eu un échange sur la préparation du Conseil européen du 16 septembre, consacré notamment aux relations de l’Union avec ses grands partenaires internationaux, ainsi qu’à un point d’étape sur les travaux du groupe de travail de haut niveau, présidé par M. Van Rompuy, sur la gouvernance économique. Les ministres ont eu l’occasion de revenir sur la préparation de ces enjeux à l’occasion de leur réunion informelle des 10-11 septembre, puis du Conseil Affaires générales du 13 septembre ;

- les ministres ont approuvé formellement le cadre de négociation en vue de l’adhésion de l’Islande à l’Union européenne ;

- le Conseil a été appelé à adopter formellement la décision établissant le service européen pour l’action extérieure : il s’agit d’une étape décisive dans la mise en œuvre effective d’une innovation majeure introduite par le traité de Lisbonne et à laquelle la France est tout particulièrement attachée ;

- enfin, à l’initiative du Secrétaire d’Etat, la France a appelé l’attention de ses partenaires sur la situation des Roms en Europe.

Le Conseil Affaires étrangères qui a suivi a abordé les points suivants :

- les ministres ont décidé des suites à donner à la résolution 1929 du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’égard de l’Iran, et adopteront donc un ensemble de sanctions au niveau européen, conformément aux orientations fixées par le Conseil des chefs d’Etat et de Gouvernement du 17 juin dernier ;

- les ministres ont discuté du rôle de l’UE à Gaza, de la contribution européenne à la levée du blocus, et du contexte général relatif au processus de paix, à la suite de la visite récente de Mme Ashton dans la région ;

- le Conseil a examiné la question du Kosovo, au lendemain de la publication de l’avis consultatif de la cour internationale de justice reconnaissant la conformité au droit international de l’indépendance du Kosovo ; il a traité aussi de la situation en Bosnie-Herzégovine ;

- le Conseil a fait le point sur les relations de l’UE avec la Géorgie, deux ans après le conflit d’août 2008, et au moment où les négociations sur un accord d’association viennent d’être lancées, en présence de Mme Ashton, en Géorgie même (où vient également de se rendre le Ministre) ;

- les ministres ont poursuivi leurs travaux sur les relations de l’UE avec les grands émergents, dans la perspective du Conseil européen extraordinaire du 16 septembre, en abordant notamment le cas des relations avec l’Inde et le Brésil ;

- les ministres ont eu une discussion générale sur le Soudan, six mois avant le référendum d’autodétermination du Sud Soudan, et sur le rôle que l’UE doit jouer dans la préparation et le suivi de cette échéance importante ;

- enfin, les ministres ont évoqué la préparation du prochain sommet UE-Afrique.

Des conclusions ont par ailleurs été adoptées sur la politique de voisinage de l’Union ainsi que sur la situation au Kirghizstan.

En savoir plus

- Conférence de presse de Pierre Lellouche (Bruxelles, 26 juillet 2010)

"Sur le Service pour l’action extérieure, là, nous nous sommes tous félicités du travail qui a été accompli par Mme Ashton et par la Présidence espagnole. C’est un processus complexe qui a été mené à bien pendant ces derniers mois. Nous espérons tous qu’à la suite du document qui a été adopté aujourd’hui et qui résulte de beaucoup de travail avec la Commission d’une part, le Parlement européen d’autre part, les autres documents qui touchent au budget et au statut des personnels, ne viennent pas remettre en cause les équilibres qui ont été actés dans ce document ; c’est la première question."

- Conférence de presse de Pierre Lellouche (Bruxelles, 26 juillet 2010)

"On a passé en revue pas mal de sujets dont certains sont quand même très importants, par exemple le Kosovo où j’étais juste avant le week-end. Qu’a-t’on passé en revue encore ? L’Iran bien sûr : le Proche-Orient ; toute une série de sujets. On a fait adopter à l’instant la résolution concernant M. Germaneau. Elle vient d’être adoptée. Ce fut une journée très pleine."

- Sécurité dans la bande sahélo-saharienne : déclaration du CAG sur l’exécution de Michel Germaneau (Bruxelles, 26 juillet 2010)

"L’Union européenne et les Etats membres apportent déjà leur soutien au renforcement des capacités des Etats de la région. Nous devons aller plus loin et mobiliser l’ensemble des moyens dont nous disposons pour promouvoir la sécurité et le développement de la région sahélo-saharienne, en coopération avec les Etats de la région, les Nations unies et les autres partenaires internationaux."


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014