Accès rapide :

Conseil Affaires étrangères (Bruxelles, 14 mai 2012)

Le Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne s’est tenu 14 mai à Bruxelles. Présidé par la Haute représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, le Conseil a évoqué les sujets suivants :

- Afghanistan : dans la perspective du sommet de l’OTAN de Chicago (20 - 21 mai), les ministres ont préparé la contribution européenne à ce sommet en traitant notamment de l’aide de l’Union européenne à l’Afghanistan dans sa dimension civile et de sécurité au regard des évolutions de la situation dans ce pays ;

- Processus de paix au Proche-Orient : les discussions se sont concentrées sur le rôle accru que devrait jouer l’Union européenne. Les débats et conclusions ont porté plus précisément sur trois dossiers : la situation en « zone C », la poursuite de la colonisation et Jérusalem-Est ;

- Syrie : les ministres ont adopté un nouveau train de sanctions ;

- Libye : le Conseil a eu un débat général sur la situation en Libye et évoquera les mesures que l’Union européenne pourrait prendre afin de contribuer à la stabilisation de la situation et au renforcement le gouvernement provisoire. La France a soutenu l’idée de déployer, avec l’accord des autorités libyennes, une mission européenne « PSDC » (Politique de sécurité et de défense commune) de formation et de conseil s’agissant de la sécurisation des frontières et du contrôle des armes disséminées dans ce pays ;

- Mexique : les ministres ont fait le point sur les relations entre l’Union européenne et le Mexique, qui est un de ses partenaires stratégiques, dans la perspective du sommet UE-Mexique prévu les 19-20 juin à Los Cabos, en marge du G20. Ce débat d’orientation s’inscrit dans le prolongement des conclusions du Conseil européen du 16 septembre 2010 sur les relations de l’Union européenne avec ses partenaires stratégiques, qui appelaient notamment à une meilleure préparation des Sommets de l’UE ;

- Russie : la Haute représentante a présenté au Conseil ses propositions en vue de l’adoption de conclusions au lendemain des élections présidentielles et la perspective du sommet UE-Russie, prévu les 4 et 5 juin à Moscou ;

- Ukraine : la situation des droits de l’Homme et en particulier les procès politiques suscitent de graves préoccupations au sein de l’Union européenne. Les ministres ont discuté des conséquences à en tirer, notamment sur la signature de l’accord d’association UE-Ukraine et sur la participation d’autorités politiques européennes à l’Euro 2012 de football.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014