Accès rapide :

Conférence de Doha (26 novembre - 7 décembre 2012)

Pour 2012, la France estime essentielle la mise en oeuvre des décisions des conférences de Cancún et Durban. Il s’agit notamment de faire vivre les instruments prévus par ces décisions (système de suivi et de revue des actions, fonds vert, mécanisme sur les technologies, coopération sur l’adaptation, lutte contre la déforestation…) afin de favoriser des actions concrètes renforcées dans les pays développés et en développement.

La conférence de Doha doit en outre permettre l’adoption formelle de la seconde période d’engagement du protocole de Kyoto. La mobilisation de sources innovantes de financement, pour répondre à l’objectif de 100 MdUS$/an d’ici 2020, constitue également un défi particulier à mener en liaison avec les travaux du G20 sur le financement climat, qui ont progressé
sous présidence française en 2011. Enfin, la France porte l’objectif de relever à court terme le niveau d’ambition global qui est aujourd’hui insuffisant pour placer la communauté internationale sur une trajectoire compatible avec l’objectif de limitation du réchauffement à 2 °C.

Dans cette rubrique

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014