Accès rapide :

Climat

Brève

Préparation et organisation de Paris Climat 2015 / COP21 : création officielle d’un secrétariat général (28 janvier 2015)

La conférence de Paris constitue une échéance cruciale : l’objectif assigné à cette conférence est d’aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, permettant de maintenir le réchauffement mondial en deçà du seuil de 2°C, conformément au rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), afin de limiter les dégâts humains et écologiques liés au dérèglement climatique dû à l’usage des énergies fossiles.

Les conclusions scientifiques du GIEC sont sans appel : le réchauffement du système climatique est sans équivoque et le GIEC qualifie d’extrêmement probable (plus de 95 % de chance, alors que cette probabilité s’élevait à 90 % en 2007 et à 66 % en 2001) le rôle des activités humaines dans l’augmentation des températures moyennes depuis le milieu du XXe siècle.

Après une COP20 à Lima qui doit permettre de jeter des bases importantes, il s’agit d’aboutir en décembre 2015 lors de la COP21 à un accord international sur le climat qui permette de contenir le réchauffement global en deçà de 2°C. Toutefois, la France considère le défi climatique non comme un nécessaire "partage du fardeau" des émissions, mais également comme une opportunité de créations d’emplois et de richesses, d’invention de nouveaux modes de production et de consommation.

Au sein de l’Union européenne, la France défend une position ambitieuse, axée sur un objectif de -40 % d’émissions de gaz à effet de serre en 2030 puis de -60 % en 2040 (par rapport à 1990), pour que l’Union européenne maintienne une approche ambitieuse et exemplaire.

En France, les pouvoirs publics ont engagé une transition écologique et énergétique avec pour objectif de réduire sensiblement ses émissions de carbone. Ses émissions de gaz à effet de serre par habitant sont déjà parmi les plus faibles des pays développés. Elle travaille étroitement par ailleurs avec les pays en développement, par le biais de son aide au développement, pour favoriser des transitions vers des économies sobres en carbone.

Mise à jour : 04.12.14

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015