Accès rapide :

Nicaragua

I- Organisation de l’enseignement supérieur

L’article 125 de la constitution politique du Nicaragua garantit l’autonomie de l’éducation supérieure.

Conformément à la nouvelle loi d’autonomie, approuvée par l’Assemblée nationale en 1992, le Conseil National de Universités (CNU : www.cnu.edu.ni ) est l’organe de coordination des universités et centres supérieurs d’enseignement technique. Il est composé de 15 membres :

  • Les dix recteurs et directeurs des établissements qui bénéficient d’une subvention de l’État correspondant, selon la loi 151, à 6% du budget général du pays : UNAN Managua, UNAN León, UNI, UNA, UPOLI, UCA, Ecoles agricoles de Rivas et Estelí, BICU et URACCAN.
  • Le secrétaire général du Conseil (secrétaire de l’université qui a la présidence),
  • Le président de l’Union Nationale des Étudiants (UNEN),
  • Le secrétaire général de l’Association des Professeurs,
  • Le secrétaire général de la Fédération des travailleurs de l’administration,
  • Le secrétaire technique.

Le président est élu pour deux ans parmi les membres du CNU.

Entre autres fonctions, le CNU a pour vocation d’autoriser la création de nouveaux établissements. Ce n’est qu’après accord du Conseil que l’Assemblée Nationale peut procéder à la légalisation d’un nouveau centre d’études supérieures.

Télécharger la fiche en format pdf

Doc:Fiche Curie Nicaragua , 63 ko, 0x0
Fiche Curie Nicaragua - (PDF, 63 ko)

Mise à jour : 03.02.12


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014