Accès rapide :

Livre et écrit

La promotion internationale du livre français

Le livre est la première industrie culturelle française avec près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaire par an. C’est aussi un secteur très tourné vers l’international : il constitue le deuxième poste d’exportation de la France dans le domaine des biens culturels, alors que 25% du chiffre d’affaires de l’édition française se réalise sur les marchés étrangers.

Le ministère des Affaires étrangères (MAE) accompagne chaque année les interventions des acteurs du secteur éditorial sur les marchés internationaux. Il s’appuie sur un dispositif d’actions et de programmes géré à Paris par l’Institut français pour l’action culturelle extérieure, et sur plus de 30 bureaux du livre et des médiathèques dans le réseau culturel qui mettent en œuvre localement une politique de soutien à l’édition française, de partenariat et de coopération avec les structures locales.

Illust: Salon du Livre (...), 143.1 ko, 350x233
Salon du Livre 2012 : invité d’honneur le Japon (Photo : MAE/F. de La Mure)

Le MAE accompagne la présence éditoriale française dans les foires
et salons du livre à l’étranger,
en étroite collaboration avec le Bureau international de l’Edition française]. L’ambition est d’encourager et de promouvoir les idées, œuvres, auteurs et éditeurs français et francophones afin de maintenir le dynamisme de l’édition française à l’export dans un contexte de forte concurrence culturelle.

Le soutien du MAE s’exprime à travers les différents projets mis en œuvre par l’Institut français :

- Le livre via la traduction : aides à la traduction et à la diffusion des productions éditoriales françaises ; formation de nouvelles générations de traducteurs du français vers des langues prescriptrices (anglais, arabe, chinois, espagnol, portugais, russe) ; mise en place d’un centre de ressources en ligne concernant les ouvrages traduits vers les langues étrangères.

Pour en savoir plus : le programme d’aide à la publication (PAP) sur le site de l’Institut français

- La valorisation du débat d’idées :élaboration d’une nouvelle diplomatie d’influence ; mise en place de débats d’idées ; diffusion et circulation des nouvelles scènes intellectuelles françaises (notamment dans le domaine des sciences humaines et sociales) auprès de réseaux universitaires à l’étranger.

Pour en savoir plus : le Fonds d’Alembert sur le site de l’Institut français

- La promotion de la culture scientifique : mise en place d’expositions itinérantes prestigieuses pour promouvoir la culture scientifique française (archéologie et sciences dures) ; création d’un centre d’expertise et de ressources en ligne ; accompagnement d’opérations réalisées par le réseau français d’ambassades et de consulats.

- Le soutien aux circuits éditoriaux francophones : mise en place de programmes d’aide à l’édition au Sud (à la cession et à la distribution) ; constitution et valorisation de fonds d’ouvrages édités au Sud sur les marchés du Nord et du Sud ; refonte du centre de ressources CulturesSud.com concernant auteurs, éditeurs et grandes manifestations intellectuelles du Sud francophone.

- l’accompagnement du réseau culturel et de coopération français, des médiathèques et la formation des agents :création de bureaux du livre et des médiathèques qui mettent en œuvre les programmes et actions de soutien au livre français ; développement du numérique dans les médiathèques à travers la plateforme Culturethèque ; ou de la plateforme IFVerso (base de données de plus de 70 000 titres traduits du français vers une quarantaine de langues se présentant comme un réseau social).

Le Fonds de solidarité prioritaire

Le ministère des Affaires étrangères s’est doté, depuis la fin des années 1970, d’un outil de coopération spécifique consacré principalement aux programmes d’appui institutionnel et de renforcement de la société civile, le Fonds de solidarité prioritaire (FSP). Ce fonds finance les opérations et les projets d’aide au développement proposés par les différents services du ministère de façon pluriannuelle, afin d’appuyer leurs missions par des actions concrètes sur le terrain. Traditionnellement dédiée à l’Afrique subsaharienne, la coopération dans le domaine du livre et de la lecture s’est renforcée et a ensuite été étendue à l’Asie du Sud-Est et au pourtour méditerranéen.

Illust: (Photo : René Schulte, 61.5 ko, 350x227
(Photo : René Schulte / Fotolia)

De nouveaux programmes soutiennent la promotion des auteurs, éditeurs, diffuseurs et libraires des zones francophones :

- l’aide à la cession et à la coédition Nord/Sud permet d’aider les éditeurs du Sud francophone (Afrique et Caraïbes) à acquérir les droits d’ouvrages d’auteurs originaires de leur pays et déjà édités en France afin de pouvoir les publier et les diffuser au prix du marché local.

- une ligne spécifique "100 titres pour Haïti" est créée pour soutenir la publication de fictions et non fictions haïtiennes. La richesse des littératures francophones du Sud doit être tout à la fois préservée, entretenue, et sanctuarisée. C’est la mission de la revue Culturessud.com

Chaque année au Salon du livre de Paris, une librairie du Sud (Afrique et Caraïbes) est proposée, vitrine des littératures francophones lors de cet évènement.

Pour en savoir plus :

Le 33e Salon du livre de Paris

Doc:Promouvoir le livre français - Brochure complète , 679.8 ko, 0x0
Promouvoir le livre français - Brochure complète - (PDF, 679.8 ko)

Mise à jour : 1er septembre 2012


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014