Accès rapide :

Ouzbékistan

Depuis son indépendance en 1991, l’Ouzbékistan mène une réforme en profondeur du système éducatif et de l’enseignement supérieur destinée à se mettre au diapason des standards internationaux. Ces réformes s’appuient sur un héritage soviétique de qualité et une tradition scientifique et intellectuelle ancienne dans le pays.

Les premières universités d’Asie centrale ont été créées dans les années 1920 à Tachkent, qui était alors la capitale politique et intellectuelle de la région. Les évacuations de professeurs, de savants et d’industries de la partie européenne de l’URSS vers l’Ouzbékistan lors de la deuxième guerre mondiale ont contribué à l’essor de la formation supérieure dans le pays. Il y avait, à la chute de l’Union Soviétique, 42 établissements d’enseignement supérieur (EES) en Ouzbékistan.

Les réformes du système éducatif sont encadrées par la « Loi sur l’éducation » et le « Programme national de formation personnelle » adoptés en 1997. Ces actes juridiques prévoient notamment une nouvelle approche du management et du financement de l’éducation, une refonte des programmes d’enseignement et une réorganisation de la structure de l’enseignement.

En 2010, la population étudiante s’élevait à 289 700 personnes, ce qui représente une gmentation de près de 150% par rapport à 2000.

Les dépenses d’éducation en proportion du PIB sont relativement élevées et dépassent régulièrement depuis une dizaine d’année les 10%. Plus de 70% de ces dépenses sont allouées à l’enseignement secondaire. L’Etat participe pour environ 50% du budget de l’enseignement supérieur, le reste étant couvert en grande partie par les frais d’inscription des étudiants.

Télécharger la fiche format en pdf

Doc:Fiche Curie Ouzbékistan , 73.8 ko, 0x0
Fiche Curie Ouzbékistan - (PDF, 73.8 ko)

Mise à jour : 30.09.13


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014