Accès rapide :

L’eau dans le cadre de développement international post-2015 (11/10/2012) par Kristel MALEGUE de Coalition Eau

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

I. Positionnement de la Coalition Eau

En 2000, les Etats ont adopté huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) afin d’éliminer la pauvreté dans le monde à l’horizon 2015. La mise en place du cadre des OMD a constitué un tournant majeur pour les politiques de développement international.
L’accès à l’eau et à l’assainissement a été intégré au cadre, mais uniquement en tant que sous-objectif de l’OMD 7 sur l’environnement.
Pourtant, l’eau est un élément fondamental et transversal du développement, à la croisée des dimensions sociale, économique et environnementale. Elle doit donc avoir une place centrale dans les politiques de développement, à tous les niveaux.
C’est pourquoi, la Coalition Eau soutient l’adoption d’un cadre pour le développement post-2015 faisant de l’eau une priorité. Dans ce cadre, la Coalition Eau recommande l’adoption d’un Objectif de Développement universel sur l’Eau, comprenant l’ensemble de ses composantes. Cet objectif portera d’une part, sur l’accès amélioré à l’eau potable et à l’assainissement pour tous et d’autre part, sur l’utilisation, la préservation et la gestion durables et efficaces des ressources en eau. L’atteinte de cet objectif nécessitera la mobilisation de toutes les ressources nécessaires, notamment financières, et s’inscrira dans le cadre des plans nationaux de développement.

II. Recommandations détaillées de la Coalition Eau

1. Vers un nouveau cadre de développement international renforcé :

- Il est nécessaire de poursuivre les efforts impulsés par les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et de mettre en place un nouveau cadre de développement renforcé, afin non seulement d’achever la réalisation des OMD mais d’aller au-delà, et de relever les défis mondiaux du développement.

- Le processus de définition du cadre de développement doit être participatif et inclusif. Les citoyens de tous les pays doivent être associés à la conception du cadre, mais aussi à sa mise en œuvre, à son suivi et à son évaluation.

- Le cadre doit tenir compte des disparités de développement entre les pays et au sein des pays. Les objectifs globaux doivent être adaptés aux contextes nationaux, régionaux, locaux.

- Le cadre doit reposer sur deux approches fondamentales : l’approche par les droits humains et la durabilité.

- L’accès universel aux secteurs sociaux de base (eau et assainissement, alimentation, santé, éducation), interdépendants, doit être reconnu comme une priorité du futur cadre.

- Le cadre doit adopter un mécanisme de suivi-évaluation amélioré, tant au niveau de la définition des indicateurs à la fois quantitatifs et qualitatifs, que de la fiabilité des données ou des méthodes pour le suivi des progrès.

- La réflexion en cours sur le cadre de développement post-OMD (ou cadre
post-2015) et la réflexion sur l’élaboration d’Objectifs de Développement Durable (ODD) doivent converger pour former un cadre global unifié et cohérent, concernant tous les pays.

2. L’eau : un Objectif de Développement universel :

- L’eau est un élément fondamental et transversal du développement, à la croisée des dimensions sociale, économique et environnementale. Les ressources en eau subissent des pressions multiples et croissantes qu’il faut maîtriser. Pour ces raisons, l’eau doit occuper une place centrale dans le futur cadre de développement.

- La Coalition Eau recommande l’adoption d’un Objectif de Développement universel sur l’Eau, comprenant l’ensemble de ses composantes.

Cet objectif de développement universel sur l’eau porterait sur :

(i) L’accès amélioré à l’eau potable et à l’assainissement pour tous.
L’objectif sur l’eau devrait permettre la mise en œuvre effective du droit de l’Homme à l’eau potable et à l’assainissement pour tous, en promouvant un accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène amélioré, universel, équitable, à un coût abordable, et durable.

(ii) L’utilisation, la préservation et la gestion durables et efficaces des ressources en eau.
L’objectif sur l’eau devrait promouvoir la productivité et l’efficacité des usages de l’eau, la protection contre la pollution, la gestion des eaux usées, et la gestion intégrée et participative des ressources en eau.

- L’atteinte de cet objectif nécessitera la mobilisation de toutes les ressources nécessaires, notamment financières, et s’inscrira dans le cadre des plans nationaux de développement.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014