Accès rapide :

Avis des membres du collège "sud" du conseil d’orientation de l’agence inter-établissements de recherche pour le développement (30/12/2012) par Michel BOUVET, au nom du collège "sud" du conseil d’orientation de l’AIRD

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

Nous, membres du Collège Sud du Conseil d’orientation de l’Agence inter-établissements de recherche pour le développement (AIRD), réunis le 15 novembre 2012, avons examiné la contribution (disponible sur le site http://www.assises-esr.fr/les-assis…) de l’AIRD aux Assises nationales de l’enseignement supérieur et de la recherche, contribution élaborée en concertation avec les 6 membres fondateurs (Cirad, CNRS, CPU, Inserm, Institut Pasteur, IRD) de l’AIRD.
Nous avons eu un débat sur ce texte, en particulier sur le bilan des deux années de fonctionnement de l’AIRD, sur la cohérence entre ses missions, son positionnement, ses moyens et sur les conditions pour que l’Agence puisse jouer son rôle au regard des attentes des pays du Sud.

Au delà des éléments contenus dans cette contribution, auxquels nous adhérons pleinement, nous attendons de l’AIRD qu’elle puisse :

• Poursuivre le développement du partenariat avec les pays du Sud (au sens de la charte du partenariat de la recherche pour le développement que nous avions amendée et approuvée lors de la dernière réunion du COrA) et l’implication des acteurs du Sud dans ses activités ;

• Aider à développer des capacités scientifiques et de soutien à la recherche et à la formation au Sud (communication, gouvernance, valorisation,…) ;

• Aider à lever les obstacles qui entravent le développement de la recherche dans les pays du Sud (réglementation, procédure, gestion, financement,….) : grâce à la constitution de groupes d’experts mixtes chargés de l’identification des besoins et des obstacles, grâce à un effort de lobbying auprès des décideurs du Nord et du Sud ;

• Aider à favoriser la prise en compte des résultats de la recherche dans la définition des politiques publiques des pays du Sud ;

• Coordonner les actions des acteurs scientifiques français en matière de recherche pour le développement et être un point d’entrée vers ces acteurs pour les pays du Sud ;

• Elargir la coopération scientifique Nord-Sud en favorisant la synergie entre les compétences nationales françaises, européennes et mondiales en mobilisant les réseaux des collaborateurs des acteurs français et en développant les relations au niveau régional, tant au Sud qu’au Nord ;

• Développer des synergies entre les diverses disciplines scientifiques concernant la recherche pour le développement ;

• Développer les échanges scientifiques entre les communautés françaises et celles du Sud, facteur d’enrichissement mutuel.

Afin qu’elle puisse remplir ces attentes, il nous semble que les conditions suivantes devraient être réunies :
• Doter l’agence de l’autorité nécessaire notamment par : un renforcement de ses capacités propres de décision, un renforcement de ses moyens financiers et humains ;
• Lever la confusion de nom entre l’AIRD et l’IRD ;
• Lever les autres ambigüités susceptibles d’exister entre l’AIRD et les autres structures françaises.

Signé :
BAHRI Leïla -Tunisie - Centre méditerranéen des énergies renouvelables – Directrice – Présidente de l’ONG Alliance, femme et environnement
Pr DOSSO Mireille - Côte d’Ivoire - Institut Pasteur - Directrice
ENGIDA Getachew – UNESCO – Directeur général adjoint
Pr EZIN Jean-Pierre – Union Africaine - Commissaire aux ressources
humaines, scientifiques et technologiques
Pr GARCÍA ACOSTA Virginia A. - Mexique – CIESAS – Directrice
générale
Pr HOUNKONNOU Norbert - Bénin – Université d’Abomey Calavi –
professeur de mathématiques et sciences physiques - titulaire de la Chaire internationale Unesco de physique mathématique et applications
KANE Racine - Sénégal - Union internationale pour la conservation de la nature – Chef de mission
Pr LEON -VELARDE Fabiola - Pérou - Universidad Peruana Heredia Cayetano -
Rectrice
Pr LUMARQUE Jacky – Haïti – Université Quisqueya - Recteur
Pr MAIGA Amadou Hama - Burkina Faso - Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement - Directeur général adjoint
SURONO - Indonésie - Centre de réduction des risques volcaniques et
géologiques- Directeur
ZEBAKH Sanaa - Maroc – Institut d’agronomie et vétérinaire Hassan II
– Directrice adjointe


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014