Accès rapide :

Entretiens de sélection en OI

Le format des entretiens de sélection du personnel est spécifique à chaque Organisation Internationale (OI) et diffère également selon le poste, le jury, le candidat, etc. Néanmoins, certains traits communs peuvent être dégagés.

Vous trouverez ci-dessous quelques indications, quelques pistes pour préparer un entretien avec des exemples concrets de questions posées aux candidats.

Quand ont lieu les entretiens ?

A partir de la date de publication d’une annonce, l’OI recueille les dossiers de candidatures et commence par examiner les candidats internes, en particulier dans le système onusien.

Les candidatures externes sont examinées ensuite, soit à partir de la date d’échéance du dépôt des dossiers, soit au fur et à mesure de la réception des dossiers. Aussi, s’il convient de postuler dans la limite de date fixée pour le dépôt des candidatures, il est également judicieux de ne pas attendre le dernier jour pour candidater.

Après une première sélection sur dossier des candidatures déclarées à un poste donné, l’OI élabore une liste courte (short list) d’environ 3 à 10 candidats présélectionnés.

Dans un deuxième temps, l’OI procède à des entretiens avec chacune des personnes sélectionnées. Suivant les cas, l’entretien peut avoir lieu au siège de l’OI, sur le lieu d’affectation du poste ou, la plupart du temps, par téléphone.

Remarque : il arrive que les lignes téléphoniques soient défectueuses, que l’utilisation d’un haut-parleur rende les questions difficilement audibles et qu’il y ait des interférences et des décalages dans le temps entre l’émission d’une phrase et sa réception. Dans ces cas, il est important d’attendre que les interlocuteurs aient bien fini de parler pour prendre la parole et éviter ainsi que les discours se chevauchent.

Comment se déroulent les entretiens ?

- Jury
Le jury face au candidat lors de l’entretien est composé généralement de 3 ou 4 personnes : responsables de ressources humaines, de l’administration, chefs de service et membre de l’équipe du bureau d’affectation, spécialiste technique, etc.

- Langue(s)
L’entretien se déroule le plus souvent en anglais, langue de travail essentielle dans les OI. Lorsque le lieu d’affectation du poste se situe en pays francophone, l’entretien peut aussi être en partie en français.

Si la fiche de poste exige la maîtrise d’une autre langue (espagnol, russe, etc.), quelques questions vous seront sûrement posées dans cette langue afin de tester votre niveau.

- Durée
La durée des entretiens se situe entre 30 et 60 minutes. Parfois, le temps de réponse aux questions est limité. N’hésitez pas à noter les questions pendant qu’on vous les pose, surtout si elles comportent plusieurs points. La cadence de la succession de questions très diverses et la variété des interlocuteurs sont des données à prendre en compte.

L’entretien oral peut s’accompagner d’un test écrit pour mesurer vos capacités de rédaction (souvent en anglais), mais aussi de tests psychotechniques, de tests de personnalité voire d’entretiens et de mises en situation en groupe.

Type de questions

Généralement, le jury s’est entendu sur une liste de 5-6 questions au minimum.

Les questions posées peuvent être extrêmement variées et porter sur :

- votre parcours professionnel : une présentation thématique ou par compétence sera souvent plus facile à suivre pour vos interlocuteurs qu’un développement chronologique.

- vos réalisations professionnelles : quelles ont été vos réalisations concrètes lors de vos expériences précédentes et votre implication personnelle dans ces réalisations ?

- votre adéquation au poste concerné : par exemple en vous demandant de détailler une expérience similaire à celle du poste pour lequel vous postulez.

- votre connaissance de l’organisation : de son mandat général ou dans une région donnée, des informations disponibles sur son site Internet, etc.

- votre connaissance du poste concerné et des activités du bureau d’affectation.

- votre connaissance technique du domaine d’expertise du poste. Exemple : « comment évaluez-vous la situation des droits de l’homme lorsque vous arrivez dans une mission ? », « Dans quelle mesure une organisation spécialisée dans un domaine technique doit-elle agir pour rendre son site Internet accessible au plus grand nombre ? », lien entre eau, énergie et géopolitique dans une région donnée, Demande d’expliciter un concept, etc.

- vos connaissances pratiques. Exemple : « Quels sont les problèmes que vous pensez rencontrer et quelles solutions proposez-vous ? ».

- vos connaissances plus générales, comme sur la situation économique ou politique d’un pays donné.

- votre connaissance de la région, du pays d’affectation.

- votre façon de travailler : travail en équipe, autonomie, adaptation, organisation, dynamisme, compétences managériales si le poste le requiert, relations avec les partenaires extérieurs, etc. Exemple : « Comment gérez-vous les priorités multiples ? ».

- vos motivations et la valeur ajoutée que vous apporteriez à l’organisation.

- vos qualités personnelles : « Citer vos 3 qualités et 3 défauts principaux », « Décrivez votre capacité de négociation face à un groupe qui vous montre de l’hostilité ».

- des mises en situation du type : « Comment avez-vous réagi lorsque vous avez été en conflit avec un collègue ? », « Comment avez-vous géré une situation difficile que vous avez rencontrée dans votre travail ? ». Dans certains cas, malgré des questions théoriques assez vagues et peu définies, il convient d’essayer d’y apporter rapidement une réponse élaborée.

- votre situation personnelle : « Est-ce que vous viendriez accompagné de votre famille ? »

Souvent, l’entretien s’achève sur la requête de vos dates de disponibilité, on vous informe sur la période à laquelle le choix du candidat recruté sera arrêté et l’on vous demande si vous avez des questions à poser.

En bref, il est important de bien se documenter sur l’organisation et sur les aspects techniques du poste concerné et de réfléchir aux mises en situation possibles pour ne pas être pris au dépourvu par certaines questions.

De même, bien connaître la fiche de poste mais aussi son propre CV est essentiel. Il convient également de répondre de façon claire et concise et de donner des exemples diversifiés selon les questions, sans les développer outre mesure. Si vous ne savez pas répondre à une question, une petite note d’humour sera toujours préférable à la panique et à l’incohérence.

Un entretien se prépare et cette préparation constitue le meilleur remède à la nervosité inhérente à ce type d’exercice. Bon courage !

Liens utiles

- Consultez la formation en ligne sur "L’entretien d’évaluation des compétences" des Nations Unies ou téléchargez le manuel.

A propos des "competency-based interviews" :

- http://umid.info/united-nations-competency-based-interview-questions

- http://www.slideshare.net/unitednations/ohrm-competency-based-interviews-eng

Mise à jour : juillet 2014


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014