Accès rapide :

Témoignage de Camille Marquette, ancien JEA à l’OSCE

Quel est votre parcours ?

Après des études en Relations Internationales à Bordeaux et Moscou axées principalement sur les questions de résolution de conflits, j’ai rejoint les équipes de soutien à l’export pour les entreprises françaises à l’ambassade à Moscou, puis à la Chambre de Commerce en Géorgie. J’ai ensuite effectué plusieurs missions d’observation électorale et fait du bénévolat dans des organisations de défense des droits de l’homme dans la zone postsoviétique, avant de rejoindre le programme JPO de l’OSCE. À l’issue de ce programme, j’ai été recruté par une ONG de prévention de conflits pour ouvrir ses bureaux dans le sud-Caucase.


Comment avez-vous connu le programme JPO OSCE ? Pour quelles raisons vous êtes-vous porté candidat ?

Après une candidature sans succès auprès de l’OSCE, la MFI m’a contacté pour me présenter le programme de Jeune Professionnel au sein de cette organisation et m’encourager à y postuler. Souhaitant obtenir une expérience au sein d’une organisation internationale tout en continuant de m’intéresser aux questions de résolution de conflit, j’ai eu le privilège d’être choisi pour participer à ce programme.

Quel bilan faites-vous de cette expérience ?

Le programme JPO de l’OSCE m’a donné l’opportunité de découvrir l’éventail des activités de cette organisation en m’immergeant autant dans le quotidien de la vie diplomatique du siège à Vienne que dans sa traduction sur le terrain (j’ai pour ma part choisi le Centre OSCE de Bichkek, au Kirghizstan). Le programme JPO est aussi une vrai opportunité de s’enrichir en échangeant avec les autres JPO, venus d’horizons géographiques et personnels très variés, et en emmagasinant conseils professionnels et histoires de vies de nombreux collègues, employés locaux ou expatriés.

Quels sont vos projets professionnels ?

Je souhaite continuer ma vie professionnelle au sein d’une organisation internationale ou d’une ONG autour de 3 ou 4 sujets qui me tiennent à cœur, comme la protection du droit des minorités, la prévention de conflits ou l’engagement citoyen dans les affaires publiques.

Quels conseils donneriez-vous à des jeunes désireux d’intégrer l’OSCE/OI ou de se porter candidat à ce programme ?

Insister et encore insister, se faire connaître à tout les niveaux, être sans arrêt proactif et volontaire, en acceptant toutefois d’avoir beaucoup plus à apprendre qu’à apporter.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014