Accès rapide :

Rédiger un CV pour une OI

Les conseils qui suivent s’appliquent aux candidatures présentées pour des postes offerts par des organisations internationales, où la culture anglo-saxonne est prédominante en matière de gestion des ressources humaines (ex : banques de développement, FMI, PAM, PNUD, etc).

Bien identifier l’objectif visé

Avant de rédiger un C.V. il importe de se poser d’abord quelques questions :

Qu’attend le recruteur ?
Un curriculum vitae facile à lire.
Un candidat offrant toutes les compétences requises.

Que cherchez-vous à lui vendre ?
Vous êtes le candidat recherché et vous le justifiez ; il s’agit d’une offre de service comparable dans sa démarche à un acte commercial ("Voilà ce que j’offre"). Le curriculum vitae doit déboucher sur un entretien de recrutement ; le recruteur doit avoir envie de vous poser des questions complémentaires, l’entretien sera l’occasion pour vous d’en dire plus.


Règles à respecter
  • Il doit suivre le schéma standard auquel le recruteur est habitué : facilité de lecture pour lui = critère d’efficacité pour vous.
  • Il est concis. Rappelez-vous que le recruteur peut avoir reçu de nombreux C.V. (2-3 pages au maximum ; le cas échéant,joindre en annexe des informations complémentaires : projets dans lesquels vous avez été impliqués, liste de vos publications, etc).
  • Il est précis. Il s’agit d’informer le plus efficacement possible.
  • Il est dynamique. Il traduit votre progression professionnelle et les résultats obtenus. Il laisse entrevoir des perspectives de développement si vous êtes recruté.
  • Il est objectif. Inutile de tricher, le recruteur s’en rendra toujours compte.

L’état civil

Le curriculum vitae ne doit comporter que vos noms, prénoms, votre date de naissance, votre adresse et autres coordonnées personnelles. Attention ! Vos coordonnées au bureau peuvent laisser entendre que vous utilisez vos heures de travail et vos moyens professionnels à des fins personnelles.

La formation

Les informations concernant la formation n’ont qu’un rôle indicatif pour le recruteur. Ce qui compte en premier c’est l’expérience professionnelle. Ce trait différencie fortement les candidats français des candidats anglo-saxons. En France, on décline ses diplômes comme des titres devant conduire à un certain niveau hiérarchique. Dans la culture anglo-saxonne cette manière de se présenter est perçue comme de l’arrogance. Réduisez par conséquent la présentation de vos formations au strict nécessaire.

Ordre des rubriques

  • nom de l’établissement fréquenté, spécialité, degré de formation, date d’obtention du diplôme. Ex : Université Paris VII - Biologie - Doctorat - 1998.
  • Ne mentionnez que le diplôme le plus élevé d’un cursus.
  • Lorsque l’établissement de formation est une spécificité française (grandes écoles, etc) : une présentation en quelques mots de la nature de l’institution et du niveau d’étude auquel elle prépare s’impose (le recruteur n’est pas familiarisé avec ce type de formation ; le risque de contresens est donc important notamment sur le niveau de la formation délivrée).

Diplôme

- Mentionnez autant que possible une équivalence dans le système anglo-saxon pour situer le niveau par comparaison avec des références connues du recruteur.

Langues

- Soyez objectif sur vos connaissances linguistiques ;
Précisez le degré opérationnel de maîtrise de la langue (en anglais : fluent, working knowledge, notions, etc) ; veillez à la cohérence entre ce que vous affirmez et la qualité de votre rédaction dans la langue concernée (NB : attention à l’usage des majuscules en anglais).

Informatique

- La maîtrise des outils bureautiques est maintenant une connaissance de base et non plus un critère de sélection des candidats. Mentionnez votre aptitude à travailler dans cet environnement sans détailler (notamment les logiciels maîtrisés, sauf s’ils présentent une particularité par rapport au poste visé).

L’expérience professionnelle

Ordre des rubriques

  • Commencez l’énumération par le dernier poste occupé et remontez dans le temps.
  • Sachant que les cinq dernières années sont prépondérantes dans l’analyse du profil, l’expérience de ces années sera mise en valeur dans la mesure où elle correspond parfaitement au poste visé ; dans le cas contraire vous mettrez en valeur celles des périodes utiles.

Ordre des informations

  • Période concernée, Employeur, Poste occupé. A présenter sur une ligne, exemple : "Nov. 2000 - fév. 2003 : Banque de France - conseiller financier."
  • Enoncé des fonctions et des résultats sur un paragraphe.

Période

  • Mois+année sont indiqués précisément.
  • L’énumération des périodes ne doit pas comporter de rupture non justifiée.
  • Seules les périodes pertinentes par rapport au poste visé sont détaillées dans un paragraphe.

Poste indiqué

- Intitulé précis du poste et positionnement au sein de l’entreprise (le recruteur doit pouvoir apprécier l’importance des responsabilités exercées et notamment en termes d’encadrement).

- Fonctions exercées

- Il s’agit de dire ce dont vous étiez précisément et personnellement chargé et les compétences auxquelles il était fait appel (ne vendez pas votre entreprise mais votre savoir-faire).

- Comme pour la formation et les diplômes, les Français ont tendance à se limiter à l’énoncé des fonctions qu’ils ont exercé, sans fournir de détails (ex : sous-préfet).

- Cette présentation est mal perçue par les anglo-saxons qui préfèrent voir énoncées des compétences précises.

- Résultats obtenus

- Il faut prouver que vos compétences sont opérationnelles. Vous devez convaincre le recruteur que s’il fait appel à vos compétences, il obtiendra les résultats qu’il attend (soit parce que vous l’avez déjà fait soit parce que vous possédez les atouts pour le faire).

- Appuyez-vous sur des verbes d’action pour décrire les fonctions et les résultats et évitez la suffisance ("Moi je…"). NB : en langue anglaise vous pouvez supprimer les pronoms personnels tout en conservant une forme conjuguée pour atteindre ce résultat.

- Mettez en valeur vos facultés d’adaptation en apportant la preuve de votre mobilité dans le passé et d’une réussite dans des emplois de nature différente pour compenser un parcours trop éclectique si c’est votre cas.

La forme générale du CV

  • Il doit être synthétique, particulièrement si la carrière est longue (le curriculum vitae n’est pas une biographie).
  • Il doit privilégier les informations utiles par rapport au poste visé. Vous ferez des CV différents selon les postes auxquels vous postulez.
  • Le caractère sérieux de l’offre de service que vous faites au recruteur n’est pas compatible avec la mention des centres d’intérêt personnels. La rubrique "loisirs" ne devrait figurer que dans la mesure où elle apporte une valeur ajoutée pour le poste recherché.
  • Pas d’abréviations. Evitez les sigles.
  • Mettez en relief les mots-clés du texte (caractères gras ou soulignés) afin de permettre une lecture rapide d’un seul coup d’oeil et de juger immédiatement de l’intérêt du curriculum vitae par rapport au poste à pourvoir (facilitez le tri fait par le recruteur dans une pile de plusieurs centaines de C.V. parfois).
  • Si vous avez publié des travaux, participé à des conférences, etc, et que cela vous semble important à mentionner par rapport au poste visé, n’encombrez pas votre C.V. avec une liste de publications ; joignez-la en annexe.

Modèles de CV pour les institutions européennes

Le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (CEDEFOP) publie sur son site Internet un modèle de curriculum vitae européen en 13 langues. Il est conseillé d’utiliser ce modèle pour toute candidature auprès des institutions de l’Union européenne.

- Pour accéder directement au CV Europass

Formulaire de candidature type pour les organisations internationales

Les organisations internationales mettent à la disposition des intéressés des formulaires de candidature sur leur site Internet.

- Pour l’ONU, par exemple, vous pouvez consulter le modèle type :

Doc:personal history form , 37.3 ko, 0x0
personal history form - (PDF, 37.3 ko)

- Autre modèle type :

Doc:ModèleCV , 24.5 ko, 0x0
ModèleCV - (Word, 24.5 ko)

Questions à un Responsable des stages à l’ONU, à New York.


En quelques mots, quels conseils pratiques donneriez-vous aux candidats ?

Je conseillerais de faire le dossier de candidature dans les deux langues de travail, à savoir l’anglais et le français. D’emblée le recruteur peut ainsi analyser le niveau du candidat dans ces deux langues. De plus, le CV doit être percutant. Il faut " se vendre", et mentionner uniquement les points intéressants qui répondent aux qualités exigées pour remplir les fonctions du poste. La lettre de motivation, quant à elle, est très importante (contrairement à ce que l’on pense !!). Elle doit être à la fois percutante et personnalisée. Et surtout, évitez d’écrire "je rêve de travailler aux Nations unies depuis que j’ai quatre ans !!".

Les différentes rubriques composant un CV doivent-elles être présentées dans un ordre particulier ?

Pour un CV "junior", je conseillerais l’ordre suivant : tout d’abord la formation universitaire (ne pas mentionner les études antérieures à la licence), puis l’expérience professionnelle, et enfin les compétences linguistiques. Il est également important de préciser ses connaissances informatiques. Evitez la rubrique "centres d’intérêts", avec les " je voyage énormément : Grèce, Espagne…".

Quelles sont les principales erreurs à ne pas commettre ?

Il faut éviter les CV trop longs, à fortiori pour les jeunes ayant peu d’expérience. En une page, tout doit être dit. Le CV doit être clair et concis. Il est important de détailler le travail effectué au cours des différentes expériences professionnelles. Il ne suffit pas d’écrire l’intitulé du poste, mais de détailler aussi les différentes fonctions exercées. Il est recommandé d’utiliser des verbes à l’infinitif et des termes percutants. Et surtout, ne mentionner que ce qui est réellement important par rapport aux compétences exigées dans le descriptif du poste visé.

Autre conseil, n’adoptez pas de format de présentation "original", avec une calligraphie difficile à lire. Il faut rester simple et classique. Il ne faut pas oublier que le recruteur lit des dizaines de CVs par jour.

La spécialisation professionnelle ou l’objectif visé doit-il être mis en évidence dans l’en-tête du CV ?

Les CV "à l’Américaine" sont tous comme ça. Cependant, personnellement, je ne trouve pas cela utile, car au final, les mêmes objectifs se retrouvent sur tous les CV !


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014