Yémen – Droits de l’homme - Q&R - Extrait du point de presse (28 septembre 2017)

Q - La France va-t-elle soutenir le projet de résolution néerlandais au conseil des droits de l’homme à Genève sur une commission d’enquête internationale sur le conflit au Yémen ? Que pensez-vous des méthodes de l’Arabie saoudite qui a menacé de représailles économiques les pays qui soutiendront ce projet ?

R - Nous avons exprimé à plusieurs reprises notre préoccupation devant la gravité de la situation au Yémen : nous condamnons toutes les atteintes au droit international humanitaire et appelons à l’arrêt des attaques contre toutes les populations civiles, où qu’elles se trouvent. Il est essentiel que les parties garantissent un accès humanitaire sûr, immédiat et sans entrave aux populations dans le besoin. Nous appelons également à la reprise sans délai des discussions politiques sous l’égide des Nations unies en vue d’une solution politique.

Les échanges à Genève sur un texte de compromis se poursuivent aujourd’hui.

Nous souhaitons qu’ils permettent d’aboutir à un texte prenant en compte la dégradation de la situation sur place et susceptible de recueillir un large soutien. Nous œuvrons en particulier au rapprochement des positions sur la dimension internationale du mécanisme d’enquête sur les violations des droits de l’homme commises au Yémen.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE