Venezuela - Question / Réponse (30 août 2017)

Q&R - Extrait du point de presse

Q - Le président a déclaré hier qu’il souhaitait réfléchir, avec les gouvernements d’Amérique latine et d’Europe, à la manière d’éviter de nouvelles escalades au Venezuela, y compris régionales. Est-ce que le Quai d’Orsay prépare des initiatives ?

R - Comme le président de la République l’a indiqué hier, la crise actuelle au Venezuela est préoccupante, "une dictature tente de se survivre au prix d’une détresse humanitaire sans précédent de radicalisation idéologique inquiétante, alors même que les ressources de ce pays restent considérables".

Comme le président nous y a invité, nous réfléchissons actuellement à la meilleure manière d’accompagner toute initiative qui permettrait un dialogue crédible, sincère et sérieux impliquant les pays de la région.

Il revient aux autorités vénézuéliennes de donner très rapidement des gages en matière de respect de l’État de droit et des libertés fondamentales. L’Union européenne et la France évalueront leur relation avec le Venezuela sur cette base.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE