Venezuela - Q&R - Extrait du point de presse (28 juin 2017)

Q - La situation se dégrade encore au Venezuela. Pensez-vous que le conseil de sécurité devrait se saisir de la question ?

R - Face à la situation au Venezuela qui continue de se dégrader, la France appelle à la cessation immédiate des actions violentes.

La situation est d’ores et déjà suivie au sein du conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Nous continuons, avec nos partenaires européens, à donner la priorité à la mise en place rapide d’une médiation régionale crédible et constructive, qui ait la confiance du gouvernement et de l’opposition.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE