Accès rapide :

Présentation

Relations politiques

Histoire des relations franco-turques : voir le site de l’ambassade de France en Turquie

La relation franco-turque a été marquée ces dernières années par des divergences sur les questions de l’adhésion de la Turquie à l’UE et du génocide arménien. Depuis 2012, les deux pays ont marqué leur volonté d’ouvrir une « nouvelle ère » dans les relations bilatérales. Le Président de la République a appelé de ses vœux la mise en place d’une relation stable et confiante entre les deux pays, la France considérant la Turquie comme un partenaire important, avec lequel elle souhaite entretenir une relation forte, amicale et pérenne.

De fait, le dialogue bilatéral est étoffé :

  • une convergence sur les grands dossiers d’actualité internationale : nos deux pays ont mené des concertations régulières sur les questions internationales : les crises au Proche et Moyen-Orient, la crise financière, le G20, les questions climatiques.
  • une coopération en matière de lutte contre le terrorisme….
  • des contacts de haut niveau réguliers : le Président de la République s’est rendu les 27 et 28 janvier 2014 en Turquie, pour une visite d’Etat, la première depuis 1992. A cette occasion, un cadre stratégique de coopération a été signé entre les deux ministres des Affaires étrangères. A l’occasion de la première réunion de ce cadre stratégique, qui a eu lieu le 10 octobre 2014 à Paris, un plan d’action 2014-2016, véritable feuille de route pour nos relations bilatérales, a été adopté.

Relations économiques et commerciales

2015 a vu une intensification de nos échanges avec la Turquie, le total du commerce bilatéral s’élève à 13,8 Mds €, en progression de 13% sur 2014, la France occupe désormais le 6ème rang des fournisseurs de la Turquie avec 7,1 Mds € d’exportations (5,9 Mds en 2014) soit un plus haut historique, et gagne une place. Elle est son 6ème client avec 6,7 Mds € d’importations (6,1 Mds € et une 5ème place l’an dernier). La Turquie est notre 11ème débouché dans le Monde et 3ème client hors UE et Suisse, derrière les Etats-Unis et la Chine (14ème et 6ème en 2014, respectivement). Elle absorbe 1,6% de nos exportations, contre 1,4% l’an dernier.

Après une baisse régulière depuis 2012, les exportations ont progressé très significativement en 2015 (+18,4%), du fait de très importantes livraisons aéronautiques (+85%), et des très bonnes performances dans le secteur des véhicules automobiles (+62%), les importations progressent elles de 7,8%, ce qui aboutit à un retour à une balance excédentaire pour la France (420 M €), après un solde légèrement négatif en 2014.

La coopération culturelle, scientifique et technique

La Turquie est un partenaire majeur de la France dans ce domaine.

La coopération institutionnelle et technique (dont fonction publique et gestion du territoire) est particulièrement importante. Cette coopération vise au renforcement de l’État de droit, des libertés publiques et à l’accroissement de la capacité administrative par la formation aux affaires européennes pour les hauts fonctionnaires, la formation des préfets et des magistrats, l’appui à la modernisation des forces de police.

La coopération éducative et linguistique vise à promouvoir l’enseignement du français. En effet, malgré une implantation ancienne de la francophonie, seuls 1% des élèves turcs parlent le français. L’objectif est d’augmenter le nombre d’apprenant de français en saisissant l’opportunité offerte par l’instauration d’une deuxième langue obligatoire dans les lycées turcs.

Les instruments de la francophonie sont :
1/ Un réseau d’établissements bilingues, essentiel pour notre coopération, qui comprend 10 établissements, et accueille plus de 9 000 élèves : le lycée et l’université de Galatasaray ; six établissements privés congréganistes français ; la fondation laïque privée turque Tevfik Fikret.
Les six établissements privés et la fondation Tevfik Fikret ont intégré en 2012 le club d’excellence LabelFrancÉducation.
2/ La MICEL (Mission de Coopération Éducative et Linguistique), établissement à autonomie financière créé en 1994, qui permet de mettre des enseignants français à la disposition du dispositif intégré Galatasaray (lycée et université).
3/ Deux établissements scolaires français (conventionnés avec l’AEFE) : le lycée Charles de Gaulle à Ankara et le lycée Pierre Loti à Istanbul qui totalisent plus de 1800 élèves dont 43% de français.

Dans le domaine de la recherche, en plein essor dans la société turque, la priorité est à la structuration de la coopération autour du Programme Bosphore (Partenariat Hubert Curien) avec le Tübitak (équivalent du CNRS). Dans le domaine des sciences sociales et humaines et de l’archéologie, nous disposons d’un remarquable instrument avec l’Institut français d’études Anatoliennes (IFEA) « Georges Dumézil », fondé à Istanbul en 1930.

En matière de coopération universitaire, l’objectif est le renforcement de l’attractivité de la France et le développement de programmes de bourses cofinancés en direction des élites turques, qu’elles soient francophones ou davantage tournées vers le monde anglo-saxon. Le nombre d’étudiants turcs choisissant la France pour poursuivre leurs études augmente (environ 2000), mais reste insuffisant. La France est le 3ème pays d’accueil (après l’Allemagne et les États-Unis). La promotion de l’enseignement supérieur français s’effectue notamment au travers des agences Campus France. La France occupe une position particulière en Turquie grâce au succès de l’université Galatasaray à Istanbul. Créée en 1992, l’université est composée de 5 facultés (droit, communication, sciences économiques et administratives, sciences et lettres, ingénierie et technologie) qui accueillent plus de 3 000 étudiants répartis sur 5 années d’enseignement.
La coopération culturelle et artistique s’appuie sur « l’Institut français de Turquie », un établissement culturel unique disposant de trois implantations à Ankara, Istanbul et Izmir. Une Alliance française est également présente à Adana.

Mise à jour : 10.06.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016