Accès rapide :

Réfugies syriens en Turquie (6 avril 2012)

L’afflux croissant de réfugiés syriens vers les pays voisins, et notamment la Turquie, auquel s’ajoute le grand nombre de déplacés dans le pays, illustre la gravité de la situation. La France est reconnaissante aux pays voisins qui ont maintenu leurs frontières ouvertes et en particulier à la Turquie, qui a en outre apporté une assistance humanitaire. Elle relève que le Haut commissariat pour les réfugiés a lui-même exprimé son inquiétude face à la dégradation de la situation.

Comme cela est affirmé dans les conclusions de la conférence d’Istanbul du groupe des amis du peuple syrien, la France est consciente des difficultés rencontrées par les pays voisins de la Syrie dans la gestion des flux de réfugiés. Nous tenons à affirmer notre solidarité à l’égard de la Turquie confrontée à cette situation humanitaire tragique.

Ces importants flux de réfugiés sont une conséquence directe de la poursuite des violences de la part des autorités syriennes, et en particulier le recours aux armes lourdes dans les villes, qui ont des conséquences humanitaires tragiques. Dans ces conditions, il est urgent de garantir un réel accès humanitaire en Syrie afin de venir en aide à la population civile. Il est dans ce contexte impératif que les autorités syriennes mettent en œuvre le plan de M. Kofi Annan, qu’elles prétendent avoir accepté et dont l’un des six points prévoit la garantie d’un accès humanitaire libre et sans entraves aux populations civiles.

Illust: Camp de réfugiés (...), 123.6 ko, 450x300
Camp de réfugiés syriens du Croissant rouge turc, à Reyhanly dans la province du Hatay en Turquie (Photo : Adem Altan/AFP)..


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014