Turquie - Q&R - Extrait du point de presse du 17 juillet 2017

Q - M. Erdogan a promis "d’arracher la tête des traîtres" ? Etes-vous inquiets d’une dérive autoritaire de la Turquie ?

R - La France souligne que le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, en particulier la liberté d’expression, le droit à un procès équitable et le droit à un recours effectif, dans le cadre de l’Etat de droit, est indispensable à l’exercice de la démocratie. Il constitue le socle essentiel des engagements européens et internationaux de la Turquie.

A ce titre, la France reste préoccupée par les arrestations qui ont visé récemment des responsables turcs d’Amnesty International ainsi que d’autres défenseurs des droits de l’Homme et des journalistes. Nous demandons leur libération rapide.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE