Accès rapide :

Tchad : arrestations de députés et journalistes (Q&R- Extrait du point de presse du 13 mai 2013)

Q - Quelle est votre réaction face au maintien en détention de nombreuses personnes au Tchad, dont des députés et des journalistes ?


R - La France est attachée au respect des droits de l’Homme et de l’Etat de droit au Tchad comme partout dans le monde. Nous sommes préoccupés par les récentes arrestations de députés et de journalistes tchadiens. Les personnes mises en cause doivent pouvoir se défendre et bénéficier de la présomption d’innocence.

La France réaffirme son attachement à la stabilité du Tchad et au renforcement du dialogue politique et de l’Etat de droit dans ce pays.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014