Tchad - Q&R - Extrait du point de presse (26 juin 2017)

Q - Le Tchad menace de retirer ses soldats de théâtres d’opérations en Afrique, faute de moyens financiers, et se montre extrêmement réticent à l’idée de participer à la force G5 Sahel. Quelle est votre réaction ?

R - La France salue la contribution du Tchad à la paix et à la sécurité régionale, au prix d’un lourd tribut, notamment au Mali au sein de la MINUSMA et dans la force multinationale mixte contre Boko Haram. Avec nos partenaires européens et internationaux, nous soutenons, y compris financièrement, les efforts des pays africains et du Tchad en particulier dans la lutte contre le terrorisme, à travers notamment l’opération Barkhane.

La force conjointe du G5 Sahel est une initiative africaine de lutte contre le terrorisme, soutenue par la résolution 2359 du conseil de sécurité des Nations unies que la France a portée, en accord avec les pays concernés, dont le Tchad.

L’engagement international en soutien à la stabilisation du Mali est, pour sa part, au cœur du mandat de la MINUSMA. Il importe qu’elle conserve ses moyens d’action au moment où se met en place la force conjointe du G5 Sahel, qui manifeste la volonté des États africains de s’unir pour assurer leur sécurité.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE