Accès rapide :

Violences en Syrie (Q&R- Extrait du point de presse du 18 juillet 2013)

Q - Les combattants kurdes syriens (les comités de protection du peuple kurde (YPG) branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD), émanation syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont infligé une défaite aux groupes jihadistes affiliés à el-Qaëda (Front al-Nosra et de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) et les ont chassés des localités frontalières de la Turquie. Quel est votre commentaire, maintenant que les Kurdes contrôlent la frontière avec la Turquie, et une large zone du Nord de la Syrie ?

R - Nous sommes préoccupés par la montée des violences entre groupes extrémistes et autres groupes de l’opposition armée. Les groupes radicaux font peser sur l’évolution de la situation en Syrie et dans les pays voisins une menace inquiétante.

Face à ces groupes, la position de la France a été claire et constante. Nous avons demandé l’inscription du groupe Al-Nosra sur la liste des entités terroristes des Nations unies en tant qu’alias d’Al-Qaida.

Dans ce contexte, il est d’autant plus nécessaire d’accroître notre soutien aux forces de l’opposition modérée, incarnées par la Coalition nationale syrienne et l’Armée syrienne libre qui respectent les valeurs que nous défendons.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014