Accès rapide :

Syrie - Processus politique (Q&R- Extrait du point de presse - 10 mai 2013)

Q : Un mot sur la convergence entre USA et Russie sur la démarche à suivre pour mettre fin à la guerre civile syrienne : Paris est-il en phase avec l’idée de négociations ouvertes à l’opposition comme à des éléments du régime ?


R : Ainsi que l’a réaffirmé le ministre des Affaires étrangères dans son entretien publié le 9 mai 2013 par le Monde, la priorité de la France est qu’une solution politique excluant le maintien de Bachar al-Assad au pouvoir soit apportée au drame que vit le peuple syrien depuis plus de deux ans.

Celle-ci passe par la mise en place d’un gouvernement transitoire doté des pleins pouvoirs exécutifs, formé sur la base du consentement mutuel. C’est la raison pour laquelle nous plaidons depuis longtemps pour qu’une seconde réunion se tienne pour faire suite à celle organisée en juin 2012 à Genève et qui avait posé les premières bases d’une transition politique.

Nous nous félicitons donc des résultats de la rencontre entre le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et le président russe, Vladimir Poutine, et du souhait manifesté par la Russie et les Etats-Unis d’avancer vers un processus de résolution négociée de la crise syrienne.

Nous y contribuons activement, en liaison étroite avec nos principaux partenaires. Laurent Fabius s’est entretenu mercredi de ce sujet avec John Kerry.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014