Accès rapide :

Syrie - Conférence de presse de Laurent Fabius (10 septembre 2013)

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a tenu une conférence de presse sur la Syrie.

Diaporama photos de la conférence de presse

  • Image Diaporama - Photos : MAE/F.de La Mure

    Photos : MAE/F.de La Mure

  • Image Diaporama - Photos : MAE/F.de La Mure

    Photos : MAE/F.de La Mure

  • Image Diaporama - Photos : MAE/F.de La Mure

    Photos : MAE/F.de La Mure

Voir la Conférence de presse

Conférence de presse (format audio)

- Lire la conférence de presse de Laurent Fabius (10.09.13)

"Depuis le massacre chimique de Damas le 21 août, nous avons poursuivi sans cesse deux objectifs, la sanction des responsables et la dissuasion pour qu’ils ne puissent pas recommencer. Notre attitude de fermeté réfléchie nous a permis de recevoir le soutien d’un nombre grandissant d’États et d’infléchir certaines positions. Hier, le ministre des affaires étrangères russe a fait un pas en ce sens, appelant je cite : « les dirigeants syriens à non seulement accepter de placer sous contrôle international leur stock d’armes chimiques et ensuite à le détruire, mais aussi à rejoindre pleinement l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques. »"

Propos introductif du ministre lors de la conférence de presse

"Bonjour à tous et bienvenue.

Depuis le massacre chimique de Damas le 21 août, nous avons poursuivi sans cesse deux objectifs, la sanction des responsables et la dissuasion pour qu’ils ne puissent pas recommencer. Notre attitude de fermeté réfléchie nous a permis de recevoir le soutien d’un nombre grandissant d’États et d’infléchir certaines positions. Hier, le ministre des affaires étrangères russe a fait un pas en ce sens, appelant je cite : « les dirigeants syriens à non seulement accepter de placer sous contrôle international leur stock d’armes chimiques et ensuite à le détruire, mais aussi à rejoindre pleinement l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques. »

Cette position a été soutenue notamment aujourd’hui par la Chine.

Nous accueillons cette nouvelle position avec intérêt mais aussi avec précaution. Nous ne voulons pas qu’elle puisse être utilisée comme une manœuvre de diversion. C’est pourquoi, après en avoir discuté avec le président de la République, nous avons décidé de prendre l’initiative.

La France déposera donc une résolution devant le Conseil de sécurité des Nations unies en ce sens et la procédure sera engagée aujourd’hui même. Le texte sera examiné, le cas échéant amendé par nos partenaires et par le Conseil de sécurité.

Très concrètement, la France proposera aujourd’hui à ses partenaires du Conseil de sécurité, un projet de résolution sous chapitre VII qui vise à concrétiser immédiatement ses idées. Quelles idées ?

- Premièrement, condamner le massacre du 21 août commis par le régime syrien ;

- Deuxièmement exiger de ce régime qu’il fasse sans délai toute la lumière sur son programme d’armes chimiques, qu’il le place sous contrôle international et qu’il soit démantelé ;

- Troisièmement, mettre en place un dispositif complet d’inspection et de contrôle de ses obligations sous l’égide de l’organisation internationale d’interdiction des armes chimique ;

- Quatrièmement, prévoir des conséquences extrêmement sérieuses en cas de violation par la Syrie de ses obligations ;

- Enfin cinquièmement, sanctionner les auteurs du massacre chimique du 21 août devant la justice pénale internationale.

C’est à l’acceptation de ces conditions précises que nous jugerons la crédibilité des intentions qui ont été exprimées hier. Le peuple syrien a trop souffert, nous ne nous laisserons pas entraîner dans des manœuvres dilatoires, il nous faut donc des résultats rapides. La France veut agir de bonne foi pour qu’une réponse ferme, précise et vérifiable à la menace chimique syrienne puisse enfin être trouvée avec les deux objectifs que nous avions dès le départ, la sanction et la dissuasion, et toujours la même méthode, la fermeté réfléchie."

Pour en savoir plus :


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014