Accès rapide :

Situation en Syrie - Projet de résolution de la France (Q&R - Extrait du point de presse - 12 septembre 2013)

Q - Les discussions à l’ONU sur le projet de résolution français sur la Syrie ont commencé. Est-ce que pour la France le chapitre 7 et le recours a la Cour penale internationale sont des conditions sine qua non ?


R - Nos objectifs sont depuis le départ et restent aujourd’hui de sanctionner les auteurs du massacre chimique du 21 août et de les dissuader de recommencer pareille atrocité. Comme l’a rappelé M. Fabius à la radio ce matin, « la réalité est tout à fait claire, il y a eu un massacre chimique, c’est le régime de Bachar Al-Assad qui détenait les armes et qui en a donné l’ordre ».

La France a présenté à ses partenaires du P3 un projet de résolution qui décline ces objectifs dans un texte dont nous voulons qu’il ait une portée contraignante, qu’il oblige les responsables de ce massacre à rendre des comptes et qu’il mette en place rapidement un contrôle crédible, effectif et vérifiable des armes chimiques présentes en Syrie.

Comme nos partenaires américains et britanniques, nous sommes en contact avec nos interlocuteurs chinois et russes. Nous souhaitons que la négociation avance rapidement et recueille in fine le plus large accord possible. Si nous sommes prêts à négocier, nous ne sommes pas prêts en revanche à céder sur les grands principes et objectifs qui sont les nôtres et que nous partageons avec une grande partie de la communauté internationale.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014