Accès rapide :

Déclaration à la presse de Laurent Fabius à l’issue de la réunion du Core Goup(Paris, 12 janvier 2014)

Mesdames et Messieurs, dans quelques instants, vous sera distribué le communiqué que nous avons adopté à l’unanimité. Je voudrais accompagner ce communiqué de quelques mots et ensuite, le président de la Coalition nationale, le président AL-JARBA, dira lui-même quelques mots.

Ce que nous appelons le « Core Group des Amis de la Syrie », c’est-à-dire les 11 pays ici représentés, s’est réuni aujourd’hui autour de la Coalition nationale syrienne conduite par son président, Monsieur Ahmad AL-JARBA.

Nous lui avons renouvelé notre plein soutien à un moment où le peuple syrien fait face à des difficultés extrêmement grandes. Et à la suite d’échanges approfondis, nous avons adopté à l’unanimité un communiqué qui présente nos positions sur la crise, sur le cap que doit se fixer la communauté internationale et qui demande que Genève 2, la conférence de Genève 2 ait bien lieu dans les délais qui ont été précisés. Nous voulons ici réaffirmer notre conviction que seule une véritable transition politique mettant fin au régime despotique actuel et fondée sur la mise en œuvre du communiqué de Genève et respectant la souveraineté du peuple syrien, seule cette perspective peut apporter une véritable solution et c’est tout l’objet de Genève 2 et c’est pourquoi nous souhaitons que dans les délais prescrits, Genève 2 se réunisse et réussisse.

Pas besoin de souligner à quel point nous condamnons avec une très grande fermeté les atrocités perpétrées par le régime syrien contre son propre peuple et en particulier les atrocités récemment commises.

Nous savons que contrairement à ce qui est répété, il n’y a pas d’un côté le régime de Bachar et de l’autre côté les terroristes mais que c’est ce régime qui nourrit le terrorisme et qu’il faut donc si l’on veut se débarrasser du terrorisme faire en sorte que ce régime voit sa fin.

Sur la lettre d’invitation qui nous a été adressée ainsi qu’au président AL-JARBA par le secrétaire général des Nations unies, nous sommes en plein accord avec celle-ci qui précise que l’objet de Genève 2, c’est la constitution d’un gouvernement de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs. Et c’est de cela qu’il s’agit et non pas d’autre chose.

Je termine ce très court propos en disant que cette réunion a été positive. Il importe maintenant que Genève 2 se réunisse et il importe que la communauté internationale se rassemble autour de cette conviction-ci : il n’y a pas d’autre solution au drame syrien qu’une solution politique et il n’y a pas de possibilité pour obtenir une solution politique si Genève 2 ne se réunit pas. C’est Genève 2 qui sera la réponse aux aspirations légitimes du peuple syrien et qui conditionnera le retour de la Syrie à la paix et à la stabilité ; vous verrez bien sûr en détail toute une série de prises de position qui figurent dans notre communiqué mais je voulais en résumer l’essentiel.
Monsieur le président.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014