Accès rapide :

Projet de résolution sur la situation humanitaire en Syrie (Q&R - Extrait du point de presse - 10 février 2014)

Q - Concernant la Syrie, le ministre ce matin a dit sur RTL qu’"en liaison avec toute une série d’autres pays" la France va déposer une résolution aux Nations-Unies en faveur d’une plus grande action sur l’humanitaire et pour ouvrir les villes aux médicaments et aux vivres.

Pouvez-vous préciser de quoi il s’agit, et à quels pays il fait référence - et vous êtes vous concertés avec la Chine et la Russie à ce sujet ?

R - Des discussions sont en effet en cours à New York sur un projet de résolution relatif à la situation humanitaire en Syrie, à l’initiative de plusieurs de nos partenaires. Ce projet fait l’objet de consultations avec les membres du conseil de sécurité.

Comme l’a indiqué ce matin Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, "nous demandons qu’il y ait une action beaucoup plus forte en ce qui concerne l’humanitaire, et qu’on ouvre les villes aux médicaments et aux vivres. Il est absolument scandaleux qu’on discute depuis déjà pas mal de temps, et qu’on continue à affamer les populations tous les jours."

La gravité de la situation affectant la population syrienne confirme l’urgence d’une mobilisation de la communauté internationale. Après l’accord conclu la semaine dernière concernant la vieille ville de Homs qui a permis l’évacuation de civils, les convois d’aide humanitaire sortant de la vieille ville ont été attaqués par des tirs de mortiers le 8 février. Ces attaques délibérées contre les civils et les travailleurs humanitaires sont inacceptables. Les bombardements se poursuivent en outre à Alep et ont à nouveau fait plusieurs centaines de morts durant la semaine dernière.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014