Accès rapide :

Syrie - Nations unies (22 mai 2014)

Bien que la résolution portée par la France sur la saisine de la Cour pénale internationale ait été coparrainée par 65 Etats, soutenue publiquement par 100 organisations non gouvernementales et votée par 13 Etats du Conseil de sécurité des Nations unies, elle s’est heurtée aux vetos de la Russie et de la Chine. Ces vetos démontrent une nouvelle fois l’importance, comme la France l’a proposé, d’un encadrement du recours du veto en cas d’atrocités de masse.

La France reste mobilisée, au Conseil des droits de l’Homme, comme à l’Assemblée générale des Nations Unies où se tiendra un événement consacré à la famine comme méthode de guerre le 4 juin pour dénoncer les crimes commis en Syrie et lutter contre l’impunité.

Elle appuie les efforts de la Coalition nationale syrienne qui avait manifesté son soutien à cette résolution et son attachement à une Syrie démocratique, respectueuse des droits de l’Homme et de l’Etat de droit.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014