Syrie - Q&R - Extrait du point de presse du 6 juillet 2017

Q - Vous avez parlé hier d’une initiative franco-allemande à l’OIAC sur les armes chimiques en Syrie. Est-ce une simple déclaration ou est-ce qu’il y a un projet concret de procéder à un vote entre membres de l’organisation ?

R - La France et l’Allemagne ont présenté le 5 juillet une déclaration conjointe lors de la réunion extraordinaire du conseil exécutif de l’OIAC.

Le conseil exécutif de l’OIAC se réunissait pour s’exprimer sur les rapports de la mission d’établissement de faits en Syrie de l’OIAC. L’un de ces rapports a conclu que deux victimes avaient trouvé la mort suite à une exposition au gaz moutarde à Oum Oush en septembre 2016. L’autre a conclu, sans équivoque, que du sarin, agent neurotoxique de guerre interdit par la convention d’interdiction des armes chimiques, a été utilisé dans une attaque chimique à Khan Cheykhoun le 4 avril.

Face à cette violation manifeste de la convention d’interdiction des armes chimiques, la France et l’Allemagne ont estimé nécessaire de mobiliser sans attendre la communauté internationale en soutien aux conclusions de ces rapports.

Le conseil exécutif de l’OIAC se réunira à nouveau la semaine prochaine en session ordinaire.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE