Accès rapide :

Syrie - Destruction partielle d’un hôpital à la suite d’attaques aériennes (13 février 2017)

La France condamne fermement les attaques aériennes menées le 13 février à Deraa qui ont touché un hôpital soutenu par Handicap International.

Nous rappelons que les attaques ciblant délibérément les centres de santé sont contraires au droit international, et notamment à la résolution 2286 du conseil de sécurité des Nations unies, qui exige la protection des installations et personnels médicaux dans les conflits. De tels actes, susceptibles d’être qualifiés de crimes de guerre, ne peuvent rester impunis.

La France appelle toutes les parties à respecter la cessation des hostilités et à permettre un accès humanitaire sûr, complet et sans entrave à toutes les personnes dans le besoin.

La reprise des négociations de Genève, prévue le 23 février sous l’égide des Nations unies, doit permettre d’avancer vers une véritable transition politique conforme aux termes du communiqué de Genève et de la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies, prélude à une paix juste et durable en Syrie.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE