Syrie - Bombardements d’établissements médicaux (28 avril 2017)

La France condamne les bombardements aériens commis contre des établissements médicaux de la région d’Idlib au cours des derniers jours et qui ont couté la vie à plusieurs personnes.

Ces attaques délibérées sont inacceptables et constituent de nouvelles violations du droit international humanitaire, constitutives de crimes de guerre.

Il est impératif que le régime cesse ses attaques contre les populations et les infrastructures civiles, contre le personnel de santé et les structures de soin. La France rappelle l’urgence de la mise en place d’une cessation des hostilités effective.

Seule une solution politique, élaborée sur la base de la résolution 2254 du conseil de sécurité et du communiqué de Genève, permettra l’établissement d’une paix durable en Syrie. C’est l’objet des négociations menées sous l’égide des Nations unies, qui doivent rapidement reprendre à Genève. Nous leur réitérons notre soutien.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE