Accès rapide :

Suisse

Brève

Suisse - Entretien de Jean-Marc Ayrault avec son homologue suisse, Didier Burkhalter (Paris, 3 juin 2016)

Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, s’est entretenu cet après-midi avec Didier Burkhalter, son homologue suisse.

» Lire la suite ...

Introduction

La Suisse jouit d’une prospérité enviable, avec un PIB égal à un quart de celui de la France pour une population de seulement 8 millions d’habitants. Elle se démarque par un excédent record de la balance commerciale en 2014 (33 Mds de CHF, environ 5,5% du PIB), des finances publiques saines (le taux d’endettement est de 35% du PIB) malgré le recul de l’excédent budgétaire de la Confédération et le creusement maîtrisé des déficits cantonaux, ainsi que par un chômage faible en comparaisons internationales (4,5% en moyenne en 2014).

Les relations entre la France et la Suisse sont denses et anciennes (notre pays a ouvert une représentation diplomatique en Suisse dès 1430), en raison de notre voisinage géographique, de notre histoire commune, du niveau économique de la Suisse et de la francophonie d’une partie de sa population (20%).Près de 220 000 ressortissants français résident de manière permanente en Suisse (dont 108 000 doubles-nationaux) auxquels s’ajoutent quelques 150 000 frontaliers qui exercent chaque jour leur activité en Suisse et participent ainsi à la prospérité économique du pays. En sens inverse, la France est le premier pays d’installation des Suisses à l’étranger : près de 130 000 Suisses sont installés sur notre territoire ; entre 40 et 50 000 sont des travailleurs transfrontaliers.
La France et la Suisse ont développé des liens commerciaux intenses : hors de l’Union européenne, la Suisse représente encore pour notre pays, un marché plus important que la Chine. Nos deux pays ont également mis en place de nombreux partenariats dans les domaines culturel, linguistique et scientifique.

Cette relation bilatérale est largement conditionnée par les relations entre l’Union européenne et la Suisse qui traversent une passe difficile depuis la votation du 9 février 2014 visant à limiter « l’immigration de masse ». La Suisse est dans la situation paradoxale d’un pays ouvert au monde (65% du PIB provient du commerce extérieur) et qui a fondé sa prospérité sur son insertion dans la mondialisation, mais qui en même temps montre des réflexes de repli et de crainte face aux conséquences de cette ouverture. La votation du 9 février oblige les autorités fédérales à renégocier d’ici février 2017 le cadre institutionnel qui lie l’Union européenne à la Suisse. Cette incertitude hypothèque la plupart des secteurs de la coopération bilatérale.

Des élections fédérales se sont tenues 18 octobre et ont renouvelé le Parlement, à savoir les 200 sièges du Conseil National, chambre basse du Parlement et la majorité des 46 sièges du Conseil des états, chambre haute représentant les cantons. Les populistes de droite de l’Union démocratique du centre (UDC) sortent vainqueurs des élections avec plus de 29,4% des suffrages au Conseil national. Il est trop tôt pour tirer des conclusions sur le glissement à droite du Parlement ou du moins de l’une des deux chambres, le deuxième tour de la chambre haute se déroulant, selon les cantons, tout au long du mois de novembre. La prochaine étape cruciale sera la formation du gouvernement, le 9 décembre après des tractations placées sous le signe du consensus. Au niveau politique, le rythme des rencontres bilatérales s’est accéléré depuis un an. Le président de la République a rencontré à Paris, le 30 octobre 2014, Didier Burkhalter, alors Président en exercice de la Confédération suisse (présidence tournante) et chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il s’est également rendu en Suisse, le 23 janvier 2015 à l’occasion du Forum de Davos puis en visite d’Etat à Berne, Zurich et Lausanne les 15 et 16 avril.

Site Internet de notre ambassade

Mise à jour : 28.10.15

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016