Accès rapide :

Tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud (11 avril 2012)

La France est profondément inquiète de la dégradation rapide des relations entre le Soudan et le Soudan du Sud, et de l’escalade de la violence à laquelle nous assistons actuellement : le bombardement par l’aviation soudanaise d’un village situé au Soudan du Sud ; la prise par l’armée sud-soudanaise de la ville de Heglig, située en territoire soudanais.

La France appelle les parties à se retirer immédiatement à l’intérieur de leurs frontières et à régler leurs différends par la négociation, dans le respect de l’intégrité territoriale de l’autre, et à mettre fin à toute action visant à déstabiliser l’Etat voisin. Elle rappelle les autorités des deux pays à leurs déclarations récentes en faveur des principes d’intérêts mutuels et de bon voisinage entre les deux États.

La mise en œuvre des accords du 29 juin et du 30 juillet 2011 sur l’établissement d’une zone frontalière démilitarisée et surveillée internationalement, ainsi que de l’accord de coopération et de non agression du 10 février 2012, doit être poursuivie de toute urgence pour permettre un règlement politique des tensions actuelles.

La France encourage les parties à reprendre aux plus vite les négociations menées sous l’égide du Panel de Haut niveau de l’Union Africaine à Addis Abeba. Elle apporte tout son soutien à l’Union africaine et aux efforts de M. Thabo Mbeki.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014