Accès rapide :

Soudan - Soudan du Sud : accord entre les deux pays (05 août 2012)

La France salue la signature le 3 août d’un accord entre le Soudan et le Soudan du Sud sur la question du pétrole. C’est un signe encourageant, qui démontre que le compromis est possible pour le bénéfice mutuel des deux Etats et qui devrait leur permettre de venir en aide aux populations fortement touchées par la crise économique.

La France salue également l’acceptation par le gouvernement soudanais de la proposition tripartite ONU-UA-Ligue arabe qui devrait faciliter la distribution d’aide humanitaire dans l’ensemble du Sud Kordofan et du Nil bleu. Elle l’exhorte à mettre en œuvre concrètement au plus vite cet accord.

La France reste toutefois préoccupée par l’absence d’accord sur de nombreux autres aspects des négociations entre le Soudan et le Soudan du Sud, malgré l’expiration du délai du 2 août, fixé par l’Union Africaine et le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Tous les yeux se tournent désormais vers les dirigeants des deux pays. Il y a aujourd’hui une urgence véritable à parvenir à un accord global. Le défi majeur restant consiste pour les dirigeants des deux pays à prendre les décisions politiques requises dans l’intérêt de leurs deux pays, de leurs peuples et de l’Afrique dans son ensemble. Il est temps pour les deux dirigeants de montrer qu’ils peuvent et veulent y parvenir.

La France salue le travail remarquable effectué par l’Union Africaine et le Panel de Haut niveau mené par le Président Mbeki pour trouver une solution au différend entre le Soudan et le Soudan du Sud, en particulier l’effort inlassable des Présidents Mbeki, Buyoya et Abubakar. C’est un symbole fort de la volonté de l’Afrique de résoudre par elle-même les crises qui peuvent la toucher et la France se félicite d’une telle volonté.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014