Accès rapide :

Soudan : La France condamne la réponse disproportionnée aux manifestations en cours (01 octobre 2013)

La France condamne la manière disproportionnée avec laquelle les autorités de Khartoum ont répondu aux manifestations populaires en cours, notamment à Khartoum, de même que les arrestations arbitraires et la censure des médias.

Le droit de manifester est un droit fondamental.

La France appelle les autorités soudanaises à lancer un dialogue avec l’ensemble des forces politiques soudanaises de façon à retrouver le chemin de la démocratie, et donc de la stabilité.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014