Accès rapide :

Adhésion de la Somalie à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (9 juillet 2013)

La France salue l’adhésion de la Somalie, le 28 juin, à la convention de Paris sur l’interdiction des armes chimiques, qui porte à 189 le nombre des États parties.

Signée en 1993 et entrée en vigueur en 1997, cette convention interdit la mise au point, le stockage et l’emploi d’armes chimiques.
Elle constitue un texte unique dans le domaine du désarmement : elle organise non seulement l’éradication totale d’une catégorie entière d’armes de destruction massive, mais met également en place un système contraignant de vérification permettant de lutter contre la prolifération.

Les États n’ayant pas signé (Syrie, Egypte, Corée du Nord, Angola et Soudan du Sud) ou ratifié (Israël, Birmanie) cette convention sont désormais très peu nombreux. Cela traduit la détermination de la communauté internationale à "exclure complètement la possibilité de l’emploi des armes chimiques", selon les termes de la convention.

La France s’est toujours pleinement impliquée dans les efforts internationaux en faveur du désarmement et contre la prolifération des armes de destruction massive. Elle forme le vœu que l’adhésion de la Somalie ait valeur d’exemple pour les États non encore parties, qu’elle appelle à adhérer sans délai à la convention.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014