Géographie et Histoire

Géographie

Singapour est située à l’entrée du détroit de Malacca, à la pointe sud de la péninsule malaise, dont elle est séparée par le détroit de Johor. Sa superficie de 717 km² se répartit entre une île principale d’environ 42 km (est-ouest) sur 23 km (nord-sud) et une soixantaine d’îlots, dont une vingtaine est inhabitée.

Séparée de la Malaisie par le détroit de Johor, d’à peine un kilomètre de large, elle est reliée au continent par une digue routière et ferroviaire, le "Causeway", et un pont à Tuas. Au sud, le détroit de Singapour la sépare de l’archipel indonésien de Riau. Le point culminant de l’île, le Bukit Timah Peak, est à 165 mètres au-dessus du niveau de la mer.

La cité-Etat bénéficie d’un climat équatorial, chaud et humide toute l’année (température moyenne autour de 30°C). Il y pleut fréquemment, les précipitations les plus importantes se situant entre octobre et février (mousson du Nord-Est). Le décalage horaire est de 7h en hiver et de 6 en été.

Une décision de la Cour internationale de justice de 2008 a reconnu la souveraineté de Singapour sur l’îlot de Pedra Branca/Pulau Batu Puteh situé à l’entrée de la mer de Chine du Sud.

Voir le site Conseils aux voyageurs.

Histoire

L’île de Singapour (Singapura, la « ville du lion » en sanskrit) tient son nom d’un Prince indonésien en exil qui s’installa à Singapour à la fin du XIVème siècle et aurait aperçu une créature ressemblant à un lion sur ses rivages. Singapour est devenue colonie britannique en 1819, grâce aux efforts d’un aventurier et homme d’affaires, Thomas Stamford Raffles. Singapour fut regroupée au sein des « Etablissements des Détroits », avec Penang et Malacca, avant d’être déclarée « colonie de la couronne » en 1867, statut qu’elle conservera jusqu’à son indépendance, à l’exception de la parenthèse de l’occupation japonaise (1942-1945).

Grand port sur la principale route maritime entre l’Europe et l’Extrême-Orient, l’île obtient son indépendance en 1963 et rejoignit brièvement la Fédération de Malaysia. L’indépendance de la République de Singapour vis-à-vis de la Fédération fut proclamée le 9 août 1965. C’est alors un Etat qui paraît sans avenir pour la plupart des experts de l’époque. D’une île ruinée par l’occupation japonaise, dépourvue de ressources naturelles, dépendant entièrement de ses voisins pour son approvisionnement, lieu de fortes tensions intercommunautaires et dans un contexte de tensions régionales avec la Malaisie et l’Indonésie, le gouvernement saura faire en moins de 30 ans un des premiers ports mondiaux, une cité prospère ancrée au cœur des échanges internationaux.

Dès sa création en 1961, le Conseil de Développement Economique (Economic Development Board) mit l’accent sur le développement industriel de l’île : des conditions fiscales avantageuses furent notamment mises en place afin d’attirer les investissements étrangers. L’industrialisation transforma le pays, créa une grande demande de services et réduisit progressivement le problème de chômage que connaissait la cité-Etat à sa création. Singapour attira aussi les grandes compagnies pétrolières afin qu’elles établissent des raffineries dans le pays et devint dans les années 1970 le 3ème centre de traitement de pétrole au monde. A partir des années 1980, Singapour commença à se spécialiser dans les industries de hautes technologies afin de concurrencer la main d’œuvre bon marché des pays voisins. Les autorités singapouriennes profitèrent de la position stratégique de Singapour pour développer son activité portuaire et faire de Singapour l’un des plus importants ports de transport de marchandises au monde (2ème port mondial, à l’origine de 7% du PIB).

L’artisan de cette réussite, M. Lee Kuan Yew, occupa les fonctions de Premier ministre pendant 31 ans, de 1959 à 1990, de Ministre Senior (1990-2004) et de Ministre Mentor (2004-2011) avant de démissionner après les élections générales de mai 2011. L’actuel Premier ministre depuis 2004 est son fils aîné, M. Lee Hsien Loong. M. Lee Kuan Yew est décédé le 23 mars 2015, des suites d’une pneumonie. Cette disparition a profondément marqué les Singapouriens qui voyaient en lui le père fondateur du pays.

Mise à jour : 17.01.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE