Présentation

Relations politiques

Fondées sur la force du lien hérité des combats et de la fraternité d’armes pendant la Première guerre mondiale, nos relations bilatérales sont étroites. De nos jours, ces liens d’amitié ont pris la forme d’une coopération avec une Serbie engagée, dès la fin des guerres des années 1990, sur la voie de la normalisation de ses relations avec les pays voisins et des réformes démocratiques et pro-européennes. La France soutient les réformes politiques et économiques entreprises par la Serbie depuis les années 2000 et ses efforts en vue son adhésion à l’UE. Outre le cadre européen, la France et la Serbie entretiennent des relations politiques dans le cadre des processus de Berlin et de Brdo-Brijuni notamment.

Visites

Le Premier ministre s’est rendu en Serbie en novembre 2014, et M. Vucic, alors Premier ministre, a effectué une visite officielle en France en septembre 2016, accompagné par la Ministre serbe de l’intégration européenne. Le Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes s’est rendu en Serbie en novembre 2015.
Le Sénateur et ancien Ministre Alain Richard, représentant spécial pour la diplomatie économique dans les Balkans occidentaux, s’est rendu en Serbie à plusieurs reprises ces dernières années, y compris le 23 juin 2017 pour représenter notre pays à la cérémonie de prise de fonctions du Président Vucic, à Belgrade.

Informations sur les visites bilatérales : https://rs.ambafrance.org/-Visites-bilaterales-

Relations économiques

En 2016, les échanges commerciaux entre la France et la Serbie s’établissaient à 810,2 millions d’euros. Ils ont augmenté de 8 % par rapport à 2015 et presque doublé depuis l’entrée en vigueur de l’accord commercial intérimaire avec l’UE en 2010. La France est le 10ème partenaire commercial de la Serbie représentant 2,9 % de ses échanges (le 8ème fournisseur et le 11ème client de la Serbie). La Serbie est, quant à elle, le 72ème client de la France et son 69ème fournisseur. Selon la Banque de France, le stock d’investissements directs étrangers (IDE) français s’élevait à 639 millions d’euro en 2015, soit 2,4 % du stock total. 65 entreprises françaises sont présentes en Serbie, employant près de 10 000 salariés. Le secteur financier et de l’assurance représentent l’essentiel du stock d’IDE français en Serbie en 2015 avec 369 millions d’euros, suivi de près par le secteur de l’équipement automobile (inauguration en 2016 d’une nouvelle usine d’Hutchinson, extension de l’usine de Michelin et investissement de Mecafor). Les principaux investisseurs français en Serbie sont Michelin, la Société générale, le Crédit agricole, Tarkett, Lafarge, Bongrain, Atos, et Lactalis. Plusieurs entreprises françaises se positionnent sur des grands contrats en Serbie (infrastructures, énergie, services urbains).

Coopération culturelle, scientifique et technique

bilingue), développe les échanges interuniversitaires et les formations aux métiers culturels (l’Institut français de Serbie joue un rôle essentiel en soutien aux acteurs culturels indépendants et institutionnels partout en Serbie) et favorise les programmes de recherche entre laboratoires. L’Ecole française de Belgrade accueille actuellement 516 élèves, de la maternelle au baccalauréat. La mobilité des étudiants et chercheurs serbes vers la France est une forte priorité de notre ambassade en Serbie, qui y a consacré plus de 320 000 euros en 2017.
Depuis 2000, le gouvernement français a délivré près de 500 bourses d’études ou de recherche à des étudiants et chercheur serbes. Il octroie annuellement près de 50 bourses pour des études en France de 2ème et 3ème cycle (tous programmes de soutien confondus). Les bourses octroyées soutiennent une mobilité d’excellence, comme en témoigne le partenariat spécifique entre l’Ambassade de France, l’Institut français de Serbie et le Ministère de la jeunesse et des sports de la République de Serbie, dans le cadre du Fonds des jeunes talents. Depuis 2013, 65 bourses franco-serbes ont été octroyées via ce programme.

Ambassade de France à Belgrade
Institut français de Serbie (Belgrade, Nis, Novi Sad)

Autres types de coopération

La France consent un effort important pour la coopération avec la Serbie dans plusieurs autres domaines : interventions d’urgence (suite aux inondations en 2014) et coopération renforcée dans certains domaines prioritaires (soutien à l’intégration européenne, à la réforme administrative et aux finances publiques, à la lutte contre le changement climatique, au développement local et rural, à la sécurité alimentaire, et à la réforme des politiques éducatives). Notre coopération s’appuie également sur la présence d’experts techniques internationaux (ETI) français. Un expert est placé auprès du Ministère de l’intégration européenne. Un deuxième expert devrait prochainement être affecté auprès du Ministère serbe de l’administration publique.
La coopération en matière de sécurité s’est développée (coopérations renforcées en matière policière, d’investigations judiciaires, de lutte contre les trafics ; installation, à Belgrade en 2012, du pôle de lutte contre la criminalité organisée en Europe du sud-est).
La coopération bilatérale de défense comporte notamment un volet opérationnel (participation conjointe de soldats serbes et françaises à des opérations de maintien de la paix, sous l’égide de l’ONU et de l’UE) et un volet mémoriel dont le dossier le plus emblématique est celui de la restauration du monument de reconnaissance à la France (accord du 25 avril 2017) situé à Belgrade.

Mise à jour : 18.07.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE