Présentation

Relations politiques

Depuis le rétablissement de nos relations diplomatiques avec la République Fédérale de Yougoslavie (16 novembre 2000), nos liens avec Belgrade n’ont cessé de se développer et ont pris la forme d’un soutien constant à la nouvelle Serbie. Notre relation est donc dense et porte sur tous les domaines, encore qu’elle conserve, sur les sujets économiques, une marge de progression.

Depuis la visite à Belgrade du Premier Ministre, en novembre 2014, plusieurs personnalités serbes se sont rendues en France :

Mme Jadranka Joksimovic, Ministre de l’Intégration européenne (nov. 2014 et septembre 2016)
M. Ivica Dacic, Ministre des Affaires étrangères (décembre 2014)
Mme Snezana Bogosavljevic Boskovic Ministre de l’Agriculture (février 2015)
M. Ivica Dacic et la présidente du Parlement, Mme Maja Gojkovic (11 janvier 2015)
M. Aleksandar Vucic, visite officielle en France (14 – 16 septembre 2016)
Mme Nela Kuburović, Ministre de la justice (19 – 22 octobre 2016)

Plusieurs personnalités françaises se sont rendues à Belgrade :

M. Todeschini, Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants (mars 2015)
Le Sénateur Alain Richard, représentant spécial du Ministre des affaires étrangères pour la diplomatie économique dans les Balkans (avril 2015, octobre et décembre 2016)

La France consent un effort important pour la coopération avec la Serbie : interventions d’urgence (suite aux inondations en 2014) et coopération renforcée dans certains domaines prioritaires (soutien à l’intégration européenne, à la réforme administrative, à la lutte contre le changement climatique, au développement local et rural, à la réforme des politiques éducatives).

Notre coopération s’appuie également sur la présence d’experts techniques français, placés notamment auprès du Bureau de l’intégration européenne (SEIO) et de la conférence permanente des municipalités de Serbie (SKGO).

Notre coopération privilégie un plan de relance du français dans le système éducatif (enseignement bilingue), développe les échanges interuniversitaires, les formations aux métiers culturels (l’Institut français de Serbie joue un rôle essentiel en soutien aux acteurs culturels indépendants et institutionnels partout en Serbie) et favorise les programmes de recherche entre laboratoires. L’Ecole française de Belgrade accueille actuellement 516 élèves, de la maternelle au baccalauréat.

La mobilité des étudiants et chercheurs serbes vers la France est une forte priorité de notre ambassade en Serbie, qui y a consacré plus de 300.000 € en 2016. Depuis 2000, le gouvernement français a délivré près de 500 bourses d’études ou de recherche à des étudiants et chercheur serbes.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Ambassade de France à Belgrade : http://www.ambafrance-srb.org
Institut français de Serbie (Belgrade, Nis, Novi Sad) : http://www.institutfrancais.rs

Relations économiques

Les progrès des négociations d’adhésion à l’Union européenne de la Serbie constituent autant de signaux positifs et ouvrent de nouvelles perspectives économiques. La Serbie bénéficie notamment de financements européens (fonds de préadhésion) et multilatéraux dans les secteurs des transports, des infrastructures, de l’eau et de l’environnement. Notre relation est donc dense et porte sur tous les domaines mais conserve, sur les sujets commerciaux, une marge de progression.

En 2016, les échanges entre la France et la Serbie s’établissent à 810,2 M€. Ils ont augmenté de 8 % par rapport à 2015 et presque doublé depuis l’entrée en vigueur de l’accord commercial intérimaire avec l’UE en 2010. La France est le 10ème partenaire commercial de la Serbie représentant 2,9 % de ses échanges.

Après avoir enregistré un solde commercial déficitaire entre 2013 et 2015, la France retrouve un solde commercial excédentaire de 35,2 M€ en 2016. Cette évolution résulte principalement de la forte hausse des exportations françaises en Serbie, qui ont augmenté de 15.5 % en 2016 par rapport à l’année précédente, pour s’élever à 422,7 M €. A l’origine de 3,1 % des importations serbes, la France est le 8ème fournisseur du pays. La Serbie est, quant à elle, le 72ème client de la France.

Les importations françaises de Serbie stagnent à 387,5 M € en 2016, progressant de moins de 1 % par rapport à 2015. La part de la France dans les exportations serbes s’établit à 2,8 % sur cette période. La France est le 11ème client de la Serbie. La Serbie est notre 69ème fournisseur.

Selon la Banque de France, le stock d’IDE français s’élevait à 639 M€ en 2015, soit 2,4 % du stock total. En 2015, les flux d’IDE français se sont élevés à 18 M€ selon la Banque de France, après avoir atteint 5 M€ en 2014. Selon la banque nationale de Serbie, la France se classait au 6ème rang des investisseurs étrangers sur la période 2010-septembre 2016.

65 entreprises françaises sont présentes en Serbie, employant près de 10 000 salariés. Le secteur financier et de l’assurance représente l’essentiel du stock d’IDE français en Serbie en 2015 avec 369 M€. Les sociétés françaises sont également bien représentées dans le secteur de l’équipement automobile avec en 2016 l’inauguration d’une nouvelle usine d’Hutchinson, l’extension de l’usine de Michelin et l’investissement de Mecafor. Les principaux investisseurs français en Serbie sont Michelin, la Société générale, le Crédit agricole, Tarkett, Lafarge, Bongrain, Atos, et Lactalis.

Les visites bilatérales ont, en outre, permis de relancer de nombreux projets de coopération sur des projets structurants et dans des domaines d’excellence de nos entreprises et dynamisé plusieurs contrats substantiels (infrastructures, énergie, automobile ou services urbains).

Mise à jour : 08.03.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE