Accès rapide :

La France et le Sénégal

Brève

Guinée et Sénégal - Déplacement d’Annick Girardin (10 septembre 2014)

Au Sénégal, Mme Annick Girardin participera à la préparation du XVème sommet de la Francophonie. Elle signera également plusieurs conventions de financement par l’Agence française de développement portant sur l’électrification, l’eau potable et l’appui à la décentralisation et aux finances publiques. Des entretiens avec le président de la République et le premier ministre sont prévus.

» Lire la suite ...

Présentation

Relations politiques et visites bilatérales

Les relations entre le Sénégal et la France sont étroites et multiformes et les rencontres entre les responsables politiques des deux pays fréquentes :

  • Le secrétaire d’Etat au développement et à la Francophonie, M. André Vallini, rencontre les autorités sénégalaises au Sénégal du 28 au 30 mars 2016
  • Le 30 novembre le Président Macky Sall a participé à la COP 21 au Bourget.
  • Le 27 octobre 2015 le Président Macky Sall a participé au Forum économique de la Francophonie à Paris.
  • Le 24 juillet 2015 une rencontre franco-sénégalaise au niveau des Premiers ministres s’est tenue à Matigon
  • Le Président Macky Sall a participé le 10 mai 2015 en Guadeloupe à l’inauguration du mémorial ACTe, Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage.
  • Le Président Macky Sall et le Ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye ont participé au Forum franco-africain pour une croissance partagée le 6 février 2015.
  • Le Président Macky Sall et le Ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye ont participé le 11 janvier à la marche républicaine organisée suite aux attentats parisiens. - Le Président de la République, le Ministre des Affaires étrangères ainsi que les Secrétaires d’Etat au développement et à la Francophonie et aux Anciens Combattants ont participé au Sommet de la Francophonie les 29 et 30 novembre 2014.
  • La secrétaire d’état au développement et à la Francophonie, Mme Annick Girardin rencontre les autorités sénégalaises au Sénégal du 10 au 13 septembre 2014.
  • Le Président Macky Sall participe aux commémorations du débarquement de Provence le 15 août 2014
  • Le Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a été reçu par le Président Macky Sall les 10 et 12 mai 2014.
  • Le Ministre des Affaires Etrangères Sénégalais, Mankeur Ndiaye, a rencontré la Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie le 18 avril 2014.
  • Le Président Macky Sall et plusieurs Ministres (Economie et Finances, Budget, Agriculture, Infrastructures, Eau et assainissement, Education, Santé, Solidarité) ont participé à la réunion du Groupe Consultatif des bailleurs du Sénégal les 24 et 25 février 2014 à Paris.
  • Le Président Macky Sall et le Ministre des Affaires Etrangères, M. Mankeur Ndiaye ont participé au sommet de l’Elysée les 6 et 7 décembre 2013.

Relations économiques

Le Sénégal est l’un des principaux partenaires de la France en Afrique. Le Sénégal se positionne ainsi comme notre 57ème client dans le monde en 2015, et notre troisième client en Afrique de l’Ouest après le Nigéria (1,5 Md€) et la Côte d’Ivoire (1 Md€). La France est le premier fournisseur du pays. Les échanges entre les deux pays (853 M€ en 2015) sont favorables à la France, avec un excédent commercial de 681 M€ en 2015 (+34 M€ par rapport à 2014).
La croissance des exportations françaises en 2015 est tirée par les équipements ménagers, les machines industrielles et agricoles et les matériaux de transport, malgré la baisse des livraisons de produits pétroliers (- 15%, soit une baisse de 45 MEUR). Les ventes françaises à destination du Sénégal restent fortement concentrées sur quelques produits : céréales (14%) et produits des industries agro-alimentaires (11%), équipements et machines (25%), produits pharmaceutiques (11%) et carburants (6%). Les importations françaises en provenance du Sénégal sont modestes, (entre 70 M€ et 100 M€ depuis plus de dix ans) essentiellement composées de produits agricoles et de la pêche.

La France demeure le premier investisseur avec un stock d’IDE de 1,7 Md€. Les entreprises françaises représentent près du quart du PIB et des recettes fiscales au Sénégal, emploient près de 15 000 personnes, et concernent tous les secteurs d’activité :

  • Orange, à travers sa filiale Sonatel, est la première entreprise du pays
  • Eramet qui détient 50% de la mine de sables titanifères
  • Bolloré qui a obtenu la concession du terminal roulier du port de Dakar
  • Nécotrans celui du terminal vraquier du port de Dakar
  • Club Méditerranée qui prévoit un nouveau club sur la Petite Côte.
  • Atos qui arrive sur le marché de l’informatique
  • Mais également la Compagnie fruitière, Auchan, Carrefour etc.

La première conférence économique Afrique-France-Chine, qui devrait être ouverte par les premiers ministres français et chinois, est prévue à Dakar en 2017.

Aide au développement

Le Sénégal est l’un des seize pays pauvre prioritaire (PPP) pour l’attribution de l’aide publique au développement française. Le dernier document cadre de partenariat, signé pour la période 2013-2017, fixe les priorités de notre coopération civile bilatérale. Il s’inscrit, en terme sectoriels et géographiques, dans le cadre de la Stratégie nationale de développement économique et sociale du Sénégal (SNDES) qui couvre la même période.

Ce DCP identifie trois secteurs prioritaires d’intervention :

  • le développement durable (agriculture, environnement, eau et assainissement) ;
  • la gouvernance démocratique (Etat de droit, décentralisation, défense, lutte contre les trafics, société civile) ;
  • le développement humain (éducation et santé).

A partir de 2017, il est prévu que la stratégie française soit mise en œuvre dans le cadre d’une programmation conjointe européenne entre la Commission et les Etats-membres.

L’AFD au Sénégal

Le groupe de l’Agence française de développement finance des projets ou programmes qui s’insèrent dans les priorités définies par le Gouvernement sénégalais et qui sont conformes aux orientations définies dans le DCP Depuis l’année 2000, l’AFD a engagé plus d’1,2 milliard d’euros au Sénégal, tous produits et tous secteurs confondus. La moyenne annuelle des engagements du Groupe est passée à 152 M€ sur la période 2008-2014. En 2015, 149,8 M€ ont été engagés.

Les secteurs d’interventions sont les suivants :

  • Promotion du développement humain (promotion de l’éducation de base et de la formation professionnelle, Santé).
  • Le développement urbain et le financement des infrastructures urbaines
  • Le Développement durable (contribution au redressement durable du secteur de l’électricité, L’agriculture et le développement rural
  • Les appuis au secteur privé (financer les projets d’investissement et faciliter l’accès au crédit des entreprises)

Le dispositif

Le réseau français au Sénégal se compose de :

  • l’Institut français du Sénégal qui comprend les sites de Dakar et de Saint-Louis
  • deux Alliances françaises à Ziguinchor et Kaolack (et une troisième à Banjul (Gambie), gérée depuis Dakar)
  • un réseau de 11 établissements scolaires à programmes français (et un douzième à Banjul géré depuis Dakar)

Dakar est l’un des postes qui a expérimenté de 2011 à 2014 le rattachement de l’Institut Français du Sénégal (IFS) à l’EPIC Institut français. Il a retrouvé son statut d’établissement à autonomie financière le 1er janvier 2014. L’établissement intervient principalement dans les secteurs de l’appui à la francophonie, de la promotion culturelle, de l’appui aux secteurs universitaire et scientifique. Il disposait d’un budget de 3,2 M€ en 2015. Il accueille un Centre pour les études en France (CEF). 140 bourses (étudiants et doctorants sénégalais) en moyenne sont accordées par an sur une enveloppe de 460000 €. 7540 étudiants sénégalais sont insérés dans l’enseignement supérieur français.La France déployait en 2016 au Sénégal 49 experts techniques internationaux dont 13 sont détachés auprès d’institutions multilatérales.

Ils contribuent notamment à la mise en œuvre de projets portant sur la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, la modernisation de la justice, l’appui à la gouvernance démocratique et au projet

  • « Labs Xaalat Defar » : le réseau de Fac labs des écoles d’ingénieurs sénégalaises.
  • La France s’appuie sur son opérateur en matière de développement, l’AFD et travaille en coordination avec les bailleurs internationaux, notamment européens par lesquels transitent l’essentiel de l’aide multilatérale française (347 M€ pour le 11ème FED entre 2014 et 2020).

Mise à jour : 04.07.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016