Présentation de São Tomé-et-Principe

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : République démocratique de Sao Tomé-et-Principe
Nature du régime : République
Chef de l’Etat : M. Evaristo Carvalho, Président de la République (élu le 7 août 2016)
Chef du Gouvernement : M. Patrice Emery Trovoada (depuis le 25 novembre 2014)

Données géographiques

Superficie : 1001 Km²
Capitale : Sao Tomé
Villes principales : Sao Tomé, Sao António do Príncipe
Langue(s) officielle(s) : portugais
Monnaie : Dobra (1€ = 24 500 STD)
Fête nationale : 12 juillet

Données démographiques

Population : 190 344 habitants (Banque mondiale, 2015)
Croissance démographique : 2,1% (Banque mondiale, 2015)
Densité : 190 hab/km2
Espérance de vie : 66 ans (Banque mondiale, 2014).
Religion(s) : catholicisme (plus de 80%), protestantisme, islam
Indice de développement humain : 142ème sur 188 pays (PNUD, 2016).

Données économiques

PIB nominal : 337 M $ (Banque mondiale, 2014)
PIB par habitant : 1681 $ (DGT, 2016)
Taux de croissance du PIB : 4 % (DGT, 2016)
Taux d’inflation en 2016 : 5 % (DGT, 2016)

Balance commerciale : -118,5 M$ (DGT, 2015).
Exportations totales : 9 M$ (DGT, 2015).
Importations totales : 127,5 M$ (DGT, 2015).
Principaux clients : Pays-Bas (36 %), Belgique (24 %), Espagne (10 %) (DGT, 2015).
Principaux fournisseurs : Portugal (56%), Angola (25%), Chine (3%) (DGT, 2015).
Exportations de la France vers Sao Tomé : 1,198 M€ (DGT, 2016).
Importations de la France en provenance de Sao Tomé : 1,003 M€ (DGT, 2016).

Composition du gouvernement

Premier ministre et Chef du Gouvernement : M. Patrice Emery Trovoada

  • Ministre de la Présidence du Conseil des - Ministres et des affaires parlementaires : M. Afonso Varela
  • Ministre des Affaires étrangères et des communautés : M. Urbino Botelho
  • Ministre de la Justice, de l’administration publique et des droits de l’Homme : Mme Ilza Amado Vaz
  • Ministre de l’Intérieur, de la Défense et de la Mer : M. Arlindo Ramos
  • Ministre des Finances, du Commerce et de l’Économie bleue : M. Américo Ramos
  • Ministre des Infrastructures, ressources naturelles et de l’environnement : M. Carlos Vila Nova
  • Ministre de l’Agriculture et du développement rural : M. Teodorico Campos
  • Ministre de l’Emploi et des affaires sociales : M. Emilio Lima
  • Ministre de la santé : Mme Maria de Jesus Trovoada dos Santos
  • Ministre de l’Education, de la science et de la culture : M. Olinto Silva Sousa Daio
  • Ministre de la Jeunesse et du sport : M. Marcelino Leal Sanches

Présence française

Consulat(s) : Libreville
Communauté française à Sao Tomé : 40 personnes immatriculées (2015)
Communauté santoméenne en France : 130 ressortissants (MININT 2015)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Ancienne colonie portugaise, Sao Tomé-et-Principe est indépendante depuis le 12 juillet 1975. Le président Manuel Pinto da Costa instaure alors un régime marxiste de parti unique, le Mouvement de libération de Sao Tomé-et-Principe (MLSTP).

En 1990, une nouvelle constitution adoptée par référendum ouvre l’archipel au multipartisme. La première élection présidentielle est remportée par Miguel Trovoada en 1991. Malgré deux tentatives de coup d’Etat en 2003 et 2009, la démocratie parlementaire s’affirme et permet à plusieurs reprises une alternance politique. L’ancien chef de l’Etat Manuel Pinto da Costa revient à la présidence en 2011 après son élection comme candidat indépendant. A l’issue des élections législatives d’octobre 2014, l’ADI (Action démocratique indépendante) de Patrice Trovoada (fils de Miguel Trovoada, président de la République de 1991 à 2001) remporte une majorité absolue (33 députés sur 55) face au MLSTP (16 sièges). Patrice Trovoada, premier ministre entre 2010 et 2012, peut ainsi former un gouvernement. L’élection présidentielle du 7 août 2016 voit Evaristo Carvalho, candidat de l’ADI, élu président de la République contre le président sortant Manuel Pinto da Costa.

Situation économique

L’économie santoméenne est dominée par l’agriculture et la pêche. Le cacao, le café et le coton fournissent l’essentiel des recettes d’exportation. Avec les 2/3 de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté, Sao Tomé continue de bénéficier d’une importante aide extérieure. Le premier ministre Patrice Trovoada a lancé en 2015 un ambitieux projet de développement à l’horizon 2030. Les autorités souhaitent favoriser les investissements privés pour développer le pays et ses infrastructures. En 2016, l’archipel a enregistré une forte croissance de l’activité dans le secteur touristique.

Politique étrangère

Sao Tomé-et-Principe est membre de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP). L’archipel appartient à plusieurs autres organisations régionales : Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), Commission du golfe de Guinée. Les liens restent forts avec le Portugal mais Sao Tomé a aussi tissé des relations étroites avec le Brésil et l’Angola.

Alors que Sao Tomé-et-Principe reconnaissait Taiwan depuis 1997, le gouvernement santoméen a annoncé le 20 décembre 2016 la rupture de ses relations diplomatiques avec Taipei et l’établissement, le 26 décembre 2016, de relations diplomatiques avec la République populaire de Chine.

Mise à jour : 18.07.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE