Russie - LGBTI - Q&R - Extrait du point de presse du 15 mai 2017

Q - Selon des informations de presse, la France aurait refusé l’accès à son territoire à des personnes LGTBI venant de Tchétchénie. Pouvez-vous nous le confirmer ?

R - La France a pris position en faveur des droits des personnes persécutées pour leur orientation sexuelle en Russie notamment par une déclaration du porte-parole du 12 avril et par une lettre conjointe que M. Jean-Marc Ayrault a adressée avec quatre de ses collègues européens (Allemagne, Royaume-Uni, Suède, Pays-Bas), au ministre russe des affaires étrangères.

Sur les cas concrets, l’Ambassade de France travaille, en lien étroit avec des ONG locales et en coordination avec ses partenaires européens, en soutien aux victimes LGBTI concernées. Elle est prête à examiner les demandes de visa à caractère humanitaire.

Dans le cas d’espèce, aucune demande de visas n’a été présentée par les personnes concernées. Leur dossier serait bien entendu examiné rapidement si une demande venait à être déposée.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE