Les Nations unies et le Royaume-Uni

Une présence active au sein des enceintes multilatérales

Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, du G8 (dont il a assuré la présidence en 2013) et du G20, attaché à l’ouverture au monde, à la promotion de la démocratie et des droits de l’homme, le Royaume-Uni est très actif au sein des enceintes multilatérales, où il défend résolument ses intérêts.

Le gouvernement britannique a continué à orienter sa diplomatie en faveur de la réforme des institutions internationales (représentativité du CSNU et du G20 ; évolution du FMI et prévention des crises ; renforcement du rôle de l’ONU en matière de protection de l’environnement ; réforme de l’OTAN), ce qui a motivé le Premier ministre britannique pour prendre la tête du groupe de travail sur la gouvernance mondiale au sein du G20 début 2011.

Dans le cadre du G8 et du G20, Londres est favorable à un dialogue intégré sur les questions climatiques et énergétiques, mais aussi monétaires, avec les grands pays émergents (Brésil, Chine, Inde) et continue à s’investir sur ces sujets.

Depuis les crises financières depuis l’automne 2008, il est d’importance vitale pour le Royaume-Uni de maîtriser les évolutions en cours dans la réglementation de la finance mondiale. Satisfaites des accords de Bâle III, les autorités britanniques ont mis en place une taxe sur les bénéfices des banques, sans lier cette décision à un accord international préalable. Le Royaume-Uni s’oppose à la coopération renforcée de 11 Etats membres visant à introduire une taxe sur les transactions financières.

Mise à jour : 17.05.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE