République démocratique du Congo - Q&R - Extrait du point de presse (21 juin 2017)

Q - En RDC, la région du Kasai est en proie à d’atroces massacres depuis des mois, et l’ONU a accusé hier les autorités congolaises d’armer une milice responsable de tueries. Quelle est votre analyse de la situation ?

R - La France exprime sa préoccupation face aux graves violations des droits de l’Homme perpétrées dans les Kasaïs depuis l’été 2016.

Il est impératif que toute la lumière soit faite sur ces exactions. Nous estimons à ce titre nécessaire la mise en place d’une enquête par le conseil des droits de l’Homme des Nations unies, en coopération avec les autorités congolaises.

La France est en outre préoccupée par les conséquences de ces violences sur les opérations d’enrôlement et l’organisation des élections.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE