République démocratique du Congo - Assassinat de policiers (25 mars 2017)

La France exprime sa vive inquiétude face à la dégradation continue de la situation dans les Kasaï ces derniers mois.

Nous condamnons fermement les violences meurtrières et les atteintes aux droits de l’homme perpétrées dans la région.

Les informations faisant état de la mort de 39 policiers à la suite d’une attaque de miliciens du groupe "Kamuina Nsapu", le 24 mars, à proximité de la ville de Tshikapa dans la région du Kasaï, sont particulièrement préoccupantes. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes.
Nous demandons que toute la lumière soit faite sur ces graves agissements et que les responsables soient identifiés et traduits devant la justice.

La France rappelle l’importance, dans ce contexte, de la mise en œuvre effective de l’accord du 31 décembre, qui constitue la seule feuille de route pour une sortie pacifique de la crise en RDC, comme l’a rappelé M. Jean-Marc Ayrault lors de son entretien avec le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), la semaine dernière. Nous appelons les signataires à mettre en œuvre leurs engagements qui incluent la nomination urgente d’un Premier ministre de transition, conformément aux termes de l’accord du 31 décembre.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE